Accéder au contenu principal

Réforme des retraites : Édouard Philippe dévoile son plan, fronde des syndicats

Le Premier ministre français Édouard Philippe prononce son discours à l'Hôtel de Matignon, après le deuxième jour de grèves et manifestations contre la réforme des retraites, le 6 décembre 2019, à Paris.
Le Premier ministre français Édouard Philippe prononce son discours à l'Hôtel de Matignon, après le deuxième jour de grèves et manifestations contre la réforme des retraites, le 6 décembre 2019, à Paris. Benoit Tessier, Reuters
|
Vidéo par : FRANCE 2
5 mn

Fin des régimes spéciaux, système universel à points indexés sur les salaires, âge d'équilibre à 64 ans, basculement à partir de la génération née en 1975 : le Premier ministre, Édouard Philippe, a dévoilé, mercredi, en détails le projet de réforme des retraites en France, au 7e jour d'une grève amenée à se renforcer.

Publicité

• Le Premier ministre Édouard Philippe a dévoilé, mercredi 11 décembre, l'intégralité de la réforme des retraites, après six jours de grève, blocages et manifestations à travers la France. Il s'est devant le Conseil économique, social et environnemental.

• Si l’âge légal de départ à la retraite est bien maintenu à 62 ans, la réforme instaure un âge pivot à 64 ans, avec un système de bonus-malus fixé par les partenaires sociaux.

• Le gouvernement a acté un système universel par points, indexés sur les salaires et non sur l’inflation. Ce système signe la fin des 42 régimes de retraite actuels, et en particulier la fin des régimes spéciaux, avec des transitions pour certaines professions.

• Les Français nés avant 1975 "ne seront pas concernés" par la réforme des retraites, et la génération 2004, celle "qui aura 18 ans en 2022", sera "la première à intégrer le système universel" voulu par le gouvernement, a affirmé Édouard Philippe.

• La grande majorité des syndicats a marqué son mécontentement. Sitôt le plan dévoilé, la fronde syndicale a même gagné une recrue de poids : la "ligne rouge est franchie", a tonné Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, pourtant seule organisation soutenant un système universel à points. C'est l'instauration d'un âge pivot à 64 ans qui ne passe pas.

• Le projet de loi de la réforme des retraites sera présenté en conseil des ministres le 22 janvier et discuté au Parlement fin février

>> Suivez en direct notre liveblog

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.