Accéder au contenu principal

F1: décider aujourd'hui des pilotes Ferrari en 2021 serait "prématuré" selon Camilleri

Publicité

Maranello (Italie) (AFP)

"Il serait prématuré de décider quoi que ce soit aujourd'hui" concernant l'identité des pilotes Ferrari en F1 en 2021, répond le PDG Louis Camilleri, interrogé sur les rumeurs de discussions avec le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes).

"Il est de notoriété publique que Lewis a eu des conversations avec (John Elkann, le président de Fiat-Chrysler, qui détient Ferrari, ndlr)", a confirmé Camilleri face à la presse au QG de Maranello (Italie) mercredi.

Mais "cela a été un peu exagéré, alors que c'était lors d'un événement mondain. Ils ont des amis communs", a minimisé le dirigeant.

Il précise également que ni lui-même ni le "team principal" Mattia Binotto n'ont rencontré le sextuple champion du monde, alors que ce sont eux qui sont décisionnaires.

Camilleri rappelle que la Scuderia a un "accord de long terme" avec le Monégasque Charles Leclerc (la saison 2022 a été évoquée par l'ancien dirigeant de l'écurie Maurizio Arrivabene) et que le contrat de l'Allemand Sebastian Vettel expire fin 2020.

C'est également le cas de celui d'Hamilton avec Mercedes, ainsi que de nombreux autres pilotes, afin de coïncider avec le changement de règlement prévu en 2021.

Concernant Vettel, arrivé chez Ferrari en 2015, "nous avons besoin de voir à la fois les performances, la façon dont il s'adapte à la voiture (de 2020) et sa motivation pour l'avenir", précise Binotto.

"Il ne s'agit pas de savoir s'il fera des erreurs ou non, ajoute-t-il. Il est vraiment question de savoir comment il voit son avenir et comment nous voyons notre équipe."

2021 sera en tout cas "trop tôt" pour voir un des jeunes pilotes de la filière Ferrari, la Ferrari Driver Academy, intégrer la Scuderia, fait savoir l'Italien.

"Il sera important d'avoir des pilotes avec un peu d'expérience (de la F1) car les voitures seront complètement nouvelles", estime-t-il.

Parmi ces jeunes figure le fils du septuple champion du monde allemand Michael Schumacher, Mick (20 ans), qui a disputé en 2019 sa première saison en Formule 2, la catégorie inférieure, terminée à la 12e place du championnat.

"Nous attendons beaucoup de lui l'année prochaine car il aura une saison derrière lui et nous sommes assez sûrs qu'il est un bon candidat pour la F1 dans le futur, ajoute Binotto. Sera-t-il un bon candidat pour Ferrari ? C'est vraiment trop tôt pour le dire."

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.