Accéder au contenu principal

Coupe d'Europe: Racing 92, le bonus sans le panache

Publicité

Nanterre (AFP)

Le Racing 92 a glané une victoire assortie du bonus offensif pour faire le trou en vue de la qualification en quarts de finale de Coupe d'Europe, vendredi à domicile face aux Ospreys (40-27), à défaut de livrer une prestation aboutie et rassurante contre des Gallois pourtant limités.

Plus qu'à propos de la victoire des Franciliens, la question du soir portait sur la minute à laquelle ils allaient empocher le point de bonus offensif face au bonnet d'âne de la compétition (0 pt), déjà laminé le week-end précédent sur ses terres (40-19).

Des Gallois qui alignaient de plus une équipe rajeunie pour cette rencontre disputée dans des travées quasi désertes, peuplées de quelque 10.000 spectateurs ayant bravé les grèves dans les transports pour assister au 300e match professionnel de l'enfant du club, Henry Chavancy, entré seul sur le synthétique de l'Arena et remplacé en toute fin de match sous les acclamations.

Ces fidèles spectateurs ont eu droit à un spectacle guère emballant, en raison de la différence de niveau abyssale entre les deux équipes à partir du moment où le Racing a pris la rencontre au sérieux. En première période, des nombreuses erreurs et approximations ont gâché le spectacle en dépit de louables intentions des deux côtés.

Le Racing, mené après un essai de Luke Morgan (8e), a fait patienter jusqu'à la 25e minute pour offrir un lancement de jeu digne de ce nom: une combinaison entre Ben Volavola, Louis Dupichot et Juan Imhoff pour le deuxième essai de l'ailier argentin.

- Trois essais encaissés en 10 minutes -

Le quatrième essai pour mettre au chaud les cinq points de la victoire a été signé Simon Zebo en fin de première mi-temps (39e).

Ils permettent au Racing, avec 17 points au compteur, de prendre le large en tête de la poule 4, la "poule de la mort" en attendant la rencontre entre le Munster (11 pts) et les Saracens (6 pts), samedi.

Les Racingmen y jetteront sans doute un oeil avec le souhait que les Anglais battent à domicile les Irlandais: ainsi, un succès lors de la dernière journée face au Munster à l'Arena et la qualification serait, sauf cataclysme, dans la poche.

La victoire bonifiée, c'est à peu près tout ce qu'ils devaient retenir de cette soirée. Car après un bon premier quart d'heure en seconde période, où ils ont marqué deux nouveaux essais, ils ont relâché l'étreinte. Une fois l'écart créé et Virimi Vakatawa et Maxime Machenaud sortis, ils ont encaissé quatre nouveaux essais (dont trois en dix minutes) et au final encaisser près de trente points à domicile...

Pour la prestation aboutie en vue des prochaines échéances en championnat, où ils sont distancés, il devront repasser.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.