Accéder au contenu principal

Du lait à l'huile de palme exporté en Afrique de l'Ouest par des industriels européens

Du lait à l'huile de palme exporté en Afrique de l'Ouest par des industriels européens
Du lait à l'huile de palme exporté en Afrique de l'Ouest par des industriels européens Sadia Mandjo

En avril, un collectif d’ONG européennes et de producteurs africains ont lancé la campagne « N’exportons pas nos problèmes ». Ils dénoncent les exportations de fausses poudres de lait réengraissées à l’huile de palme en Afrique de l’Ouest. Ils accusent les industriels laitiers européens d’envahir de manière déloyale le marché du lait local et reprochent aux autorités leur inaction.

Publicité

L’Union européenne autorise des exportations de fausse poudre de lait réengraissée à l’huile de palme. Ces produits sont commercialisés au Burkina Faso, au Sénégal, au Nigeria et dans d'autres pays d'Afrique de l'Ouest, où ils sont vendus 30 % moins cher que le lait local.

En plus de tromper le consommateur avec un emballage quasi-similaire à un produit composé à 100 % de lait de vache, ces exportations concurrencent les producteurs laitiers locaux et les tuent à petit feu. Certains ont décidé d’agir en créant un label pour valoriser le lait local sur le marché.

 

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.