Accéder au contenu principal

Emmanuel Macron juge "historique" la réforme des retraites, les transports toujours perturbés

Des usagers tentent de monter dans la ligne 4 du métro parisien en grève, le 11 décembre 2019.
Des usagers tentent de monter dans la ligne 4 du métro parisien en grève, le 11 décembre 2019. Éric Gaillard, Reuters

En France, les transports publics restent très perturbés ce week-end, avant une nouvelle manifestation prévue mardi. Discret sur le sujet, Emmanuel Macron s'est montré, vendredi, déterminé à poursuivre sa réforme des retraites, qu'il a qualifiée d'"historique".

Publicité

En France, la grève illimitée contre la réforme des retraites se poursuit. Les grévistes entameront samedi 14 décembre leur dixième journée de mobilisation. Le trafic SNCF et RATP s’en trouve affecté. Il sera encore "très perturbé" tout le week-end.

"C'est une réforme de refondation avant toute chose", a déclaré vendredi le président de la République, évoquant un projet "historique pour le pays", en réponse à des questions insistantes lors d'une conférence de presse à Bruxelles. Le chef de l'État était resté très discret depuis le début du mouvement, le 5 décembre.

Réponse cinglante d'un des leaders de la contestation, Yves Veyrier, numéro un de FO, sur BFMTV : "Le président a tendance à faire l'Histoire avant qu'elle ne se soit déroulée. Moi, je pense qu'il faut éviter une erreur historique."

Lors de sa brève prise de parole, Emmanuel Macron a assuré ne pas mener une réforme "avant tout budgétaire". C'est pourtant là que le bât blesse. Depuis l'annonce par le Premier ministre Édouard Philippe d'un "âge d'équilibre" fixé à 64 ans, en dessous duquel une retraite pleine ne pourra pas être touchée, le premier syndicat français, la CFDT, mais aussi la CFTC et l'Unsa, sont furieux.

Les organisations ont appelé à manifester mardi prochain en même temps que l'intersyndicale CGT/FO/CFE-CGC/Solidaires/FSU et quatre organisations de jeunesse, qui réclament le retrait pur et simple du projet.

Du côté des trains, un trafic international "perturbé"

Pour samedi et dimanche, la SNCF prévoit de faire circuler "en moyenne" un TGV sur quatre et un Transilien (RER, SNCF et trains de banlieue en région parisienne) sur six.

En province, trois liaisons TER sur dix seront assurées, "essentiellement" par autocars. Le trafic international sera "perturbé". Côté Intercités, il est prévu un train sur cinq samedi, puis un train sur dix dimanche.

La grève devrait continuer lundi. La SNCF a d’ores et déjà prévenu que son service sera "fortement perturbé" avec un trafic des trains du quotidien "extrêmement réduit".

Côté métro parisien, un service "très perturbé" samedi et "extrêmement réduit" dimanche

En région parisienne, le trafic RATP sera "très perturbé" samedi, puis "extrêmement réduit" dimanche, a souligné la régie des transports parisiens. Samedi et dimanche, les lignes de métro automatiques 1 et 14 fonctionneront normalement, comme la ligne Orlyval (navette pour l'aéroport d'Orly).


Samedi, les lignes 2, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12 et 13 seront fermées. Le trafic sur les lignes de métro 3, 4, 7, 8 et 9 sera assuré "partiellement de 13 h à 18 h", a indiqué la RATP. Environ 60 % des bus circuleront. Le service des tramways sera lui "quasi normal".

Le trafic des RER A et B, exploités en commun par les deux groupes, sera encore fortement affecté ce weekend par la grève. La régie annonce qu'ils circuleront samedi "uniquement" de midi à 18 h sur les portions qu'elle gère, avec un train sur deux pour le RER A et un train sur trois pour le RER B. Le trafic sur ces deux lignes sera "quasi nul" dimanche, avertit le groupe, qui publiera samedi ses prévisions détaillées pour le lendemain.

Sur les portions exploitées par la SNCF, il y aura samedi et dimanche trois RER A par heure "entre 12 h et 18 h sur la branche Cergy". Sur la partie Nord du RER B gérée par la SNCF, il y aura un train sur trois jusqu'à 22 h.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.