Accéder au contenu principal
LIVEBLOG

Algérie : conspué par la rue, le nouveau président Tebboune "tend la main" aux contestataires

Marée humaine à Alger contre le nouveau président élu, Abdelmadjid Tebboune, le 13 décembre 2019.
Marée humaine à Alger contre le nouveau président élu, Abdelmadjid Tebboune, le 13 décembre 2019. Ramzi Boudina, Reuters

Abdelmadjid Tebboune, ancien Premier ministre d'Abdelaziz Bouteflika, a été élu président de l'Algérie dès le premier tour du scrutin, marqué par une très forte abstention. Une élection loin d'apaiser le mouvement du "Hirak", qui a manifesté en masse vendredi.

Publicité

• En Algérie, Abdelmadjid Tebboune, ancien Premier ministre d'Abdelaziz Bouteflika (de mai à août 2017), a été élu président dès le premier tour, avec 58,15 % des voix, a annoncé l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie), vendredi 13 décembre.

• Dans la foulée, une marée humaine a envahi le centre d'Alger pour conspuer le nouveau chef de l'État. La mobilisation ne faiblit pas pour le 43e vendredi depuis le déclenchement du "Hirak", le 22 février. Le mouvement a appelé à une nouvelle mobilisation et grève générale le 15 décembre.

• Dans son discours de victoire, Abdelmadjid Tebboune a affirmé vouloir "tendre la main" au mouvement de contestation "afin de bâtir une Algérie nouvelle". Il a annoncé également vouloir entamer des consultations pour une nouvelle Constitution, qui sera soumise à un référendum.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.