Accéder au contenu principal

Ukraine : l'UE prolonge de six mois les sanctions économiques contre la Russie

La chancelière allemande Angela Merkel, le président français Emmanuel Macron et d'autres dirigeants européens à Bruxelles le 12 décembre 2019.
La chancelière allemande Angela Merkel, le président français Emmanuel Macron et d'autres dirigeants européens à Bruxelles le 12 décembre 2019. Yves Herman, Reuters
2 mn

Les secteurs du pétrole, de la défense et des banques russes vont continuer à être visés par des sanctions européennes pendant six mois supplémentaires, ont décidé jeudi les dirigeants de l'UE. Objectif : mettre la pression sur Moscou au sujet du conflit en Ukraine.

Publicité

C’est reparti pour six mois. Réunis jeudi 12 décembre lors d’un sommet à Bruxelles, les dirigeants de l'Union européenne ont prolongé à l’unanimité les sanctions économiques contre la Russie, a annoncé la présidence du Conseil européen. Elles visent les secteurs du pétrole, de la défense et des banques russes.

Ces sanctions avaient été décidées en 2014 après l'annexion de la Crimée par Moscou. Plus précisément, elles avaient été imposées après la mort de 298 passagers d'un vol de la compagnie Malaysia Airlines abattu par un missile au-dessus de l'Ukraine en juillet 2014.  Elles avaient été prolongées de six mois en juin dernier.

Réunion dans quatre mois

La prolongation des sanctions intervient quelques jours après une réunion à Paris sur la restauration de la paix en Ukraine entre les dirigeants français, allemand, russe et ukrainien sans percée majeure pour la résolution de ce conflit. Une nouvelle réunion sous le même format a été convoquée dans quatre mois.

Le conflit entre les combattants soutenus par la Russie et les troupes ukrainiennes a fait plus de 13 000 morts depuis 2014. Les relations entre Moscou et Kiev se sont quelque peu détendues depuis l'élection de Volodymyr Zelensky à la présidence de l'Ukraine.

Le président français Emmanuel Macron a appelé à un dégel des relations avec Moscou, mais l'UE insiste sur le plein respect des accords de Minsk de 2015 avant toute normalisation. Ces accords, approuvés par Moscou et Kiev, visent à mettre fin aux combats et à trouver une solution politique pour les régions séparatistes de Donetsk et Lugansk.

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.