Accéder au contenu principal

COP25 de Madrid : accord a minima sur le climat, les divergences persistent

Carolina Schmidt, présidente de la COP25, lors de la séance de clôture, le 15 décembre 2019.
Carolina Schmidt, présidente de la COP25, lors de la séance de clôture, le 15 décembre 2019. Nacho Doce, Reuters

La COP25 de Madrid s’est achevée dimanche par un accord a minima sur le climat, malgré les appels pressants des militants écologistes. Après deux semaines de négociations difficiles, les 200 pays participants ne se sont pas entendus sur les règles des marchés carbone internationaux.

Publicité

Après deux nuits de tractations intenses, les quelque 200 pays signataires de l'Accord de Paris, réunis en plénière dimanche 15 décembre à l’issue de la COP25 de Madrid, n’ont trouvé qu’un accord a minima.

La COP25 a souligné lors de sa séance de clôture le "besoin urgent" à agir contre le réchauffement, mais sans parvenir à une entente sur des points essentiels pour répondre à l'urgence climatique et aux appels pressants des militants écologistes.

Au terme de deux semaines de négociations difficiles, la conférence climat de l'ONU organisée à Madrid a ainsi échoué à trouver un accord sur les règles des marchés carbone internationaux, dernier volet du manuel d'utilisation de l'Accord de Paris de 2015.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.