Accéder au contenu principal

Coupe d'Europe: Clermont, en démonstration et en ballottage

Publicité

Clermont-Ferrand (AFP)

Quelle pression ? Contraint de s'imposer pour rester au contact de l'Ulster, Clermont a fait le service maximum, large vainqueur de Bath (52-26), après un festival d'essais, dimanche à domicile lors de la 4e journée de Coupe d'Europe, pour s'offrir une finale de poule face aux Irlandais.

Les Auvergnats, qui retrouvent la grande compétition continentale cette saison après un an d'absence, sont bien décidés à aller le plus loin possible. Et pourquoi pas jusqu'au bout, après avoir échoué à trois reprises (2013, 2015 et 2017) en finale.

Or, le meilleur moyen de rallier Marseille, lieu de la finale le 23 mai, est a priori de recevoir en quarts voire demi-finales, et donc de commencer par se qualifier en terminant premier de sa poule.

Pour y arriver, ils sont confrontés au rythme infernal mené dans sa poule (3) par l'Ulster qui, avec sa quatrième victoire, acquise (avec le bonus offensif) sur le terrain des Harlequins vendredi soir (34-10), a forcé l'ASM à l'imiter.

Mission accomplie, donc, pour revenir à un point (17 contre 16) et s'offrir une finale de la poule, le 11 janvier, de nouveau au stade Marcel-Michelin.

Une victoire et elle serait qualifiée au moins comme meilleur deuxième et n'aurait plus qu'à finir le travail le week-end suivant chez les Harlequins.

S'ils reproduisent la même performance que dimanche, les Clermontois devraient faire souffrir les Irlandais et leur rendre la monnaie de leur pièce de l'aller (18-13), quand bien même ils ont a priori d'autres arguments à faire valoir que Bath, sans la moindre victoire dans la compétition et privé de ses meilleurs joueurs (Watson, Jonathan Joseph, Cokanasiga, Louw, Faletau...).

- Bonus en vingt minutes -

Huit essais inscrits, dont quatre dans les vingt premières minutes (26-0) pour mettre de côté le point de bonus offensif, Clermont a offert un récital à son public.

Dans le sillage d'avants dominateurs, qui ont inscrit le premier essai (Uhila, 4e, à la conclusion d'un groupé-pénétrant), Camille Lopez et les arrières George Moala, Damian Penaud, Apisa Naqalevu, Alivereti Raka et Isaia Toeva se sont régalés.

Il y en a eu pour tous les goûts, comme des essais en première main (Moala, 20e), après des passes au pied aérienne (Raka, 15e) ou rasante (Raka de nouveau, 30e), ou sur des inspirations solitaires (Penaud, 8e; Lopez, 45e).

Forcément, avec une telle avance, l'ASM a relâché l'étreinte en seconde période, beaucoup plus hachée. Mais, si ce n'est la blessure précoce (4e) de son jeune ailier Samuel Ezeala, suivi par l'encadrement du XV de France, tous les voyants sont au vert pour les Auvergnats, qui montent en puissance.

Légèrement dans le doute début novembre après une large défaite à Toulouse en championnat (34-8), ils ont depuis, bien aidé par le retour de leurs internationaux, aligné quatre succès en cinq matches. Pour une seule défaite, face à l'Ulster, qui s'avancera le 11 janvier pour une finale alléchante.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.