Accéder au contenu principal

Ligue 1: Saint-Etienne face au PSG de Mbappé, attendu au tournant

Publicité

Paris (AFP)

Kylian Mbappé, toujours à fond sur l'autoroute des records, fait étape dimanche à Saint-Etienne (21h00). Mais comme pour le Paris SG, sacré sans jouer champion d'automne en Ligue 1, il doit encore accélérer en vue de 2020, où il sera attendu au tournant.

Lors de sa dernière apparition dans le Chaudron, il y a dix mois, l'attaquant champion du monde a inscrit l'un de ses plus beaux buts, une reprise de volée qui demande des trésors de coordination et d'agilité. Depuis, il a continué d'enchaîner les coups d'éclat et les réalisations.

Mercredi, pendant la large victoire contre Galatasaray (5-0) en Ligue des champions, il a marqué pour la 100e fois en club, à seulement 20 ans. Avec 19 buts et 11 passes décisives en trente matches disputés dans la prestigieuse compétition, l'attaquant prodige est en avance sur les temps de passage de Lionel Messi et Cristiano Ronaldo.

"Le meilleur est à venir", a commenté le prodige sur son compte Twitter.

Ce qu'il vient d'achever n'est pas mal non plus: depuis son retour contre Lille le 22 novembre, il a trouvé les filets à chaque fois, face au Real Madrid (2-2) en C1 ou contre Nantes (1-0) en Championnat, où sa talonnade a débloqué une situation compliquée pour le PSG.

Mais son but splendide n'a pas suffi pour cacher les difficultés collectives de son équipe, qui continue de donner le tournis à ses supporters à la manière de Neymar face aux défenseurs.

Paris n'a pas encore trouvé son rythme de croisière, entre infirmerie pleine et bonnes performances sans lendemain. Pour "Kyky", cela se matérialise par de nouvelles habitudes à prendre, notamment liées à son temps de jeu.

L'entraîneur Thomas Tuchel l'a déjà sorti à cinq reprises - soit deux fois de plus que toute la saison passée -, soucieux de ménager sa star qui a connu plusieurs pépins musculaires ces derniers mois.

- le PSG déjà champion d'automne -

"Kylian veut toujours jouer, toujours gagner, toujours marquer. Il a été déçu mais il doit l'accepter", a expliqué samedi l'Allemand, en référence à l'agacement de l'avant-centre lors de son remplacement samedi dernier à Montpellier (3-1). "Ca pourrait dire qu'il n'est pas facile à gérer pour moi, mais ce n'est pas comme ça. Il a toujours montré une réaction après, c'est le plus important."

Sur la pelouse, Mbappé doit aussi se réadapter au système offensif que Tuchel peaufine encore, sur une aile, seul en pointe ou aux côtés d'un autre attaquant. Les progrès entrevus face à Galatasaray au Parc des Princes, où son entente avec Neymar a fait merveille, laissent entrevoir une montée en puissance.

Chez les Verts de Claude Puel, il sera question pour lui de maintenir cette étincelle, à l'aube de six prochains mois chargés.

Huitièmes de finale de la Ligue des champions en février-mars, puis Euro-2020 avec les Bleus à partir de juin, voire Jeux olympiques de Tokyo durant l'été... Sur sa route, le natif de Bondy n'a pas l'intention de prendre une pause.

"Kylian a manifesté l'envie de disputer cette compétition (les Jeux). Quand il l'a déclaré, j'ai trouvé cela super bien (...) On est ravi, il peut y avoir des réticences, mais pas chez nous", a expliqué à l'AFP le président de la Fédération Noël Le Graët.

Dimanche, il pourra célébrer le titre de champion d'automne, obtenu la veille suite au match nul de Marseille à Metz (1-1). Un trophée honorifique, certes, mais déjà une bonne manière de se projeter vers 2020.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.