Accéder au contenu principal

Ben Arfa débouté aux prud'hommes face au Paris SG

Publicité

Paris (AFP)

Hatem Ben Arfa a été débouté lundi par le conseil de prud'hommes de Paris face au Paris SG, à qui il réclamait entre 7 et 8 millions d'euros pour avoir été écarté de l'équipe pendant plus d'un an, a appris l'AFP auprès des deux parties.

"Les deux parties sont déboutées", a indiqué l'avocat de l'attaquant (32 ans), Jean-Jacques Bertrand, ajoutant n'avoir "pas d'autres précisions" sur les motivations des juges. "Hatem va interjeter appel du jugement", a-t-il assuré.

Contactée également par l'AFP, l'avocate du club parisien, Marie-Hélène Cohen-Guilleminet a précisé que le joueur avait été "débouté de tous ses demandes".

La conseil de prud'hommes de Paris n'a simplement pas voulu accorder au PSG le remboursement des frais de justice qu'il réclamait.

L'ancien international français (15 sélections), actuellement sans club, reproche au PSG de l'avoir mis à l'écart pour des raisons extra-sportives entre avril 2017, date de son dernier match avec le PSG, et la fin de son contrat à l'été 2018.

Il réclamait entre 7 et 8 millions d'euros d'indemnités pour le préjudice subi, une somme qui correspond à des primes d'éthique et de matches non versées.

Arrivé de Nice en 2016, Ben Arfa a joué son dernier match sous les couleurs parisiennes le 5 avril 2017, réalisant un doublé et une passe décisive face à Avranches (4-0) en Coupe de France.

D'après le Journal du Dimanche, la direction du PSG n'aurait pas apprécié qu'il se plaigne directement auprès de l'émir du Qatar, propriétaire du club, d'un manque de communication avec le président Nasser Al-Khelaïfi, présent lors de l'échange.

Ben Arfa est allé au bout de son contrat à l'été 2018, sans jouer, avant de signer, libre, à Rennes. Avec l'équipe bretonne, il a notamment remporté la finale de la Coupe de France contre le PSG en avril 2019.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.