Accéder au contenu principal

Biens culturels africains : la France restituera au Bénin 26 œuvres d’art d’ici 2021

Statues anthropomorphes du royaume de Dahomey (Bénin) datant de 1890-1892, exposées au musée du Quai Branly, à Paris.
Statues anthropomorphes du royaume de Dahomey (Bénin) datant de 1890-1892, exposées au musée du Quai Branly, à Paris. Shonagon, Wikimedia commons

La restitution par la France au Bénin de 26 œuvres d'art se fera "dans le courant de l'année 2020, peut-être au début de l'année 2021", a indiqué, lundi à Cotonou, le ministre de la Culture Franck Riester. En novembre 2017, Emmanuel Macron avait annoncé la mise en uvre dans un délai de cinq ans de restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain. 

Publicité

Le ministre français de la Culture Franck Riester a confié, lundi 16 décembre à Cotonou, que la restitution par la France au Bénin de 26 œuvres d'art annoncée en 2018 se fera "dans le courant de l'année 2020, peut-être au début de l'année 2021".

Le gouvernement béninois doit encore définir le lieu qui accueillera cette restitution qui, a ajouté le ministre, se fera soit à travers une "remise" soit directement par un transfert de propriété "si la loi française est votée d'ici là".
Après avoir évoqué le principe d'une restitution d'œuvres en 2017 à Ouagadougou, le président français Emmanuel Macron avait annoncé en novembre 2018 que la France allait remettre "sans tarder" 26 œuvres réclamées par le Bénin.

En visite depuis dimanche à Cotonou, le ministre français de la Culture a eu un entretien avec le président béninois Patrice Talon, avant d'assister à une présentation des projets touristiques phares que la France "accompagnera en fonction de ce qu'elle peut apporter".

Le Bénin et la France ont également signé un programme commun de travail faisant état de "la circulation d'œuvres d'art, notamment sous forme de prêts et d'expositions". Le Bénin attend ainsi de la France "l'appui à la mise en œuvre d'une muséologie et d'une muséographie adaptées aux particularités locales et prenant en compte les normes internationales".

Au cours du point de presse conjoint concluant cette visite, le ministre béninois du Tourisme, de la Culture et des Arts, Jean-Michel Abimbola, a salué "l'engagement du président français de restituer ces œuvres" et "l'ouverture d'une discussion élargie, en ce qui concerne l'ensemble de certaines œuvres".

Selon les experts 85 à 90 % du patrimoine africain se trouverait hors du continent.

Avec AFP


 

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.