Accéder au contenu principal
REPORTAGE

Inde : la contestation contre la loi sur la citoyenneté gagne de l'ampleur

Des habitants de New Delhi rassemblés en bas d’India gâte, monument emblématique du pays.
Des habitants de New Delhi rassemblés en bas d’India gâte, monument emblématique du pays. Capture d'écran France 24

Au lendemain de violences dans l'université musulmane de Jamia Millia de New Delhi, le mouvement de contestation contre la loi sur la citoyenneté a gagné de l’ampleur et s’est propagé lundi dans toute l’Inde. Nos correspondants se sont rendus dans une des manifestations  dans la capitale.

Publicité

Des manifestations spontanées ont éclaté, lundi 16 décembre, dans plusieurs universités de la capitale indienne. Des étudiants mais aussi de nombreux habitants de New Delhi se sont notamment rassemblés en bas de la Porte de l'Inde, monument emblématique, pour contester la récente loi sur la citoyenneté, jugée discriminatoire pour les 200 millions de musulmans que compte le pays.

Concrètement, la législation adoptée la semaine dernière par le Parlement facilite l'attribution de la citoyenneté indienne aux réfugiés d'Afghanistan, du Bangladesh et du Pakistan, mais à la condition qu'ils ne soient pas musulmans.

Plusieurs responsables du parti historique d’opposition, le parti du Congrès, qui a été largement battu par les nationalistes hindous dans les urnes au printemps, ont fait le déplacement. Parmi eux, Priyanka Gandhi qui s’est assise silencieusement au milieu des manifestants pendant près de deux heures afin d’afficher son soutien à ce mouvement lancé par des étudiants, et qui était jusqu'ici surtout concentré dans le nord-est de l'Inde.

Les manifestants rencontrés par nos correspondants dénoncent aussi les violences policières des derniers jours, alors que la vague de contestation s’est désormais propagée à travers tout le pays. De nouvelles manifestations ont d’ores et déjà été annoncées dans les jours qui viennent, malgré les appels au calme lancés par le Premier ministre Narendra Modi.

>> À voir sur Les Observateurs : La police indienne saccage deux mosquées après des manifestations dans une université musulmane

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.