Accéder au contenu principal

La Fifa saisit la justice pour récupérer les 2 M CHF versés à Platini

2 mn
Publicité

Lausanne (AFP)

La Fifa a annoncé lundi avoir saisi la justice suisse pour obtenir le remboursement de 2 millions de francs suisses (1,84 M EUR) versés "de façon indue" par l'ex-président de l'instance Sepp Blatter à Michel Platini et qui avait valu à l'ancien capitaine des Bleus une suspension de quatre ans.

L'instance suit ainsi une recommandation émise par sa commission de gouvernance, résolution en date du 25 novembre dont l'AFP avait révélé l'existence mercredi.

Cette instance recommandait de poursuivre solidairement l'ancien président de la Fifa Sepp Blatter et l'ancien vice-président Michel Platini "pour obtenir le remboursement de l'argent versé de façon illégale", par le premier au second.

La Fifa, qui devait le faire avant le 31 décembre, a indiqué avoir lancé une procédure "devant les tribunaux suisses compétents" à l'encontre de MM. Blatter et Platini, pour "la restitution des 2 M CHF payés de façon indue à M. Platini en février 2011".

"Même le Tribunal fédéral suisse", qui avait confirmé la suspension de 4 ans de M. Platini, "a confirmé que ce cadeau de 2 M CHF devait être considéré comme un +paiement indû+", a ajouté la Fifa dans son communiqué.

"Si et quand ces fonds seront récupérés, assortis des intérêts, ils seront affectés au développement du football, où cet argent aurait dû aller à l'origine", a ajouté la Fifa.

Interrogé mecredi par l'AFP, l'avocat genevois de M. Platini, Vincent Solari, avait jugé les prétentions de la Fifa "totalement infondées", estimant que la démarche relève "du harcèlement".

Pour Sepp Blatter, joint au téléphone par l'AFP, "c'est une affaire réglée, je ne vois pas comment la Fifa peut saisir la justice".

A la suite de ce paiement de 2 M CHF, M. Blatter avait écopé d'une suspension de 6 ans et M. Platini de 4 ans.

Si la suspension de Platini, qui l'avait empêché de briguer la sucession de Blatter, est terminée depuis octobre, celle visant l'ancien patron du football mondial se poursuit.

Ce paiement avait également entraîné l'ouverture par la justice suisse d'une procédure pénale ppur "paiement déloyal" à l'encontre de M. Blatter et dans laquelle Platini avait le statut de témpin assisté.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.