Accéder au contenu principal

Après la grève des étudiants du choeur, mise en garde de la Maîtrise Notre-Dame

Publicité

Paris (AFP)

L'association Musique sacrée à Notre Dame de Paris a averti mercredi que le boycott des messes par les étudiants du choeur pour protester contre des licenciements liés à l'incendie de la cathédrale, pourrait avoir des conséquences judiciaires.

"La remise en cause de la réorganisation et des économies nécessaires pourrait entraîner la mise sous tutelle du dossier Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris sous la responsabilité du Tribunal de Grande Instance de Paris", a averti l'association.

Dans un communiqué publié mardi, un collectif de 22 étudiants du choeur, d’anciens chanteurs et des parents avaient dénoncé "des procédures extrêmement graves de cinq licenciements, totalement abusifs et injustifiés" et annoncé qu'ils refusaient de chanter le soir même à un concert prévu dans l'église Saint-Sulpice.

Ces procédures visent notamment le chef de département de musique sacrée médiévale, Sylvain Dieudonné.

Musique sacrée à Notre Dame de Paris, qui gère la Maîtrise, avait justifié les licenciements comme des mesures d'assainissement budgétaires indispensables qui viennent en réponse à une procédure d'alerte récente du commissaire aux comptes.

L’incendie de la cathédrale, le 15 avril, et "la réduction substantielle de notre saison de concerts ont entraîné en quelques mois la perte d’un quart de notre budget de fonctionnement", avait-elle argué.

"Les décisions de réorganisation n'entraînent nullement l'arrêt de la pratique du chant grégorien et de la musique médiévale, ni de leur enseignement", a tenu à rassurer l'association.

L'incendie de Notre-Dame, le 15 avril, a suscité une mobilisation extraordinaire en France et dans le monde: 922 millions d'euros de dons et promesses de dons ont été confirmés par plusieurs fondations chargés de la collecte, soit 320.000 dons au total.

Si "l'essentiel des sommes collectées par le Fonds Notre-Dame, placé sous l'égide de la Fondation Notre-Dame" sont destinées au chantier Notre-Dame, "une affectation partielle est prévue selon les accords passés avec plusieurs mécènes", a précisé la MSNDP. Un fonds dédié à la Maîtrise a été par ailleurs ouvert pour recevoir des dons.

"Grâce à de généreux donateurs", une partie des effets négatifs de la perte de recettes "ont pu être contenus", a indiqué encore l'association.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.