Accéder au contenu principal

Incendies en Australie : l'état d'urgence déclaré dans le sud-est

Des camions de pompiers lors d'un feu de brousse à Werombi, à 50 km au sud-ouest de Sydney, en Australie, le 6 décembre 2019.
Des camions de pompiers lors d'un feu de brousse à Werombi, à 50 km au sud-ouest de Sydney, en Australie, le 6 décembre 2019. Mick Tsikas, Reuters

La Nouvelle-Galles du Sud, un État du sud-est de l'Australie, a été placé en état d'urgence jeudi, pour la seconde fois depuis septembre, en raison de gigantesques incendies. Attisés par des températures record, une centaine de feux sont toujours actifs sur l’île où trois millions d'hectares sont partis en fumée.

Publicité

L’opéra de Sydney est à peine visible du ciel. La plus grande ville australienne, capitale de la Nouvelle-Galles du Sud, et ses 5 millions d’habitants suffoquent sous un épais nuage de fumées toxiques. En cause, une centaine de feux qui font rage dans l’État depuis des semaines, attisés par une vague de chaleur sans précédent. Un nouveau record de chaleur, le second en deux jours, a été annoncé jeudi 19 décembre.

"Il y a une centaine de feux répartis dans l'État de Nouvelles Galles du Sud et la moitié n'est pas encore maîtrisée. 2 000 pompiers sont sur place à l'heure où je vous parle", a déclaré à la presse Shane Fitzsimmons, responsable des pompiers des zones rurales de Nouvelle-Galles du Sud.

Une équipe d'intervention rapide d'une centaine d'hommes est en alerte, prête à se déployer sur les feux les plus dangereux "étant donné l'énormité et la complexité de certains incendies", a souligné Shane Fitzsimmons, qui redoute une nouvelle augmentation des températures dans les jours à venir. "Bien que cette journée s'annonce très mauvaise, dangereuse même, les prévisions pour samedi seront encore pire. Nous parlons ici de conditions climatiques vraiment très dangereuses pour les prochains jours".

État d’urgence

Face à ces "conditions météorologiques catastrophiques", comme le concèdent les autorités australiennes, l'état d'urgence a été décrété pour une durée de sept jours dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud (sud-est). Cette annonce intervient alors que la journée de mercredi a été designée la journée la plus chaude en Australie depuis le début des relevés, avec une moyenne nationale des températures maximales mesurée à 41,9°C. C'est un degré de plus que le précédent record (40,9°C) établi mardi.

Cette situation n’est pas sans conséquence sur la santé des Australiens. Les organisations professionnelles de médecins redoutaient lundi à Sydney à "une urgence de santé publique". Les hôpitaux ont constaté une importante augmentation de la fréquentation des urgences pour des problèmes respiratoires liés aux fumées toxiques.

Trois millions d’hectares partis en fumée

Le bilan des incendies qui font rage en Australie depuis des semaines est catastrophique. Au moins trois millions d'hectares sont partis en fumée. Six personnes sont mortes et plus de 800 maisons ont été détruites.

>> À lire aussi : En Australie, les incendies ont ravagé une partie de l'écosystème 

Selon les scientifiques, les incendies sont plus précoces et plus violents cette année en raison d'une sécheresse record, due au réchauffement climatique. Et pourtant, l'Australie a été l’un des pays les plus réticents pour l'adoption d'un accord sur la réduction des gaz à effet de serre à la récente conférence climat de l'ONU à Madrid (COP25).

Avec AFP 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.