Accéder au contenu principal

Le président catalan Quim Torra condamné pour désobéissance

Le leader séparatiste catalan Quim Torra et son épouse  Carola Miro quittent la haute cour de Catalogne, à Barcelone, le 18 novembre 2019.
Le leader séparatiste catalan Quim Torra et son épouse Carola Miro quittent la haute cour de Catalogne, à Barcelone, le 18 novembre 2019. Enrique Calvo / Reuters

Le président de la région de Catalogne, l'indépendantiste Quim Torra, a été reconnu coupable, jeudi, par la justice catalane de désobéissance pour avoir enfreint la loi électorale. Il a annoncé faire appel et n'avoir aucune confiance dans le système juridiciaire espagnol. 

Publicité

Le dirigeant séparatiste catalan Quim Torra a été condamné, jeudi 19 décembre, à 18 mois d'interdiction d'exercice d'un mandat public par la plus haute cour de Catalogne, qui siège à Barcelone. Le tribunal a reconnu coupable le chef de l'exécutif catalan d'avoir désobéi à la commission électorale. 

La décision de justice n'est pas exécutoire immédiatement, et Quim Torra a déjà annoncé avoir saisi la Cour suprême d'Espagne. Mais si la peine était confirmée, elle pourrait lui coûter son poste. Avant les élections législatives du 28 avril dernier en Espagne, le président de la Généralité de Catalogne avait refusé de retirer des symboles pro-indépendantistes, tels que drapeaux ou rubans jaunes, malgré les injonctions de la commission électorale espagnole qui estimait qu'il s'agissait de propagande.

Le tribunal lui a également imposé une amende de 30 000 euros.

Avec AFP et Reuters 
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.