Accéder au contenu principal

Tugan Sokhiev à la tête de l'orchestre de Toulouse jusqu'à l'été 2021

Publicité

Toulouse (AFP)

Le chef russe d'origine ossète Tugan Sokhiev, considéré comme l'un des plus grands de la jeune génération, restera jusqu'à l'été 2021 à la tête de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, a indiqué jeudi la mairie.

Le maire LR Jean-Luc Moudenc "prolonge le contrat de Tugan Sokhiev (...) pour une saison", selon un communiqué.

Tugan Sokhiev était devenu en 2008 le directeur musical de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, tout en assumant ce poste au Bolchoï de Moscou depuis 2014. Toulouse avait renouvelé en 2016, pour une durée de 4 ans, le contrat du chef d’orchestre.

"Attaché à Toulouse", il "développe une relation privilégiée avec ses musiciens et a contribué à faire de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse l’une des formations les plus reconnues sur la scène musicale internationale", selon la mairie.

Né en 1977 à Vladikavkaz, capitale du petit Etat russe d'Ossétie du Nord, dans une famille très mélomane, Tugan demande à l'âge de sept ans à faire de la musique. Ses parents, un ingénieur et une institutrice, le mettent au piano.

Encore tout jeune au conservatoire, il découvre le chef Anatoly Briskin. "A son concert, j'étais surpris que quelqu'un puisse diriger un groupe de musiciens", avait-il précisé en 2016 dans une interview avec l'AFP.

Après un entretien avec lui, Briskin lui dit: "Si tu veux on peut essayer", se souvient Sokhiev. "Ca m'a capté immédiatement". Briskin l'envoie à Saint-Petersbourg achever ses études auprès de son propre professeur, Ilia Musin.

A 16 ans, il dirige pour la première fois des élèves. Un an plus tard, il donne son premier concert public. Au programme, Tchaïkovski. Il entame début 2000 sa carrière internationale à Reykjavík avec "La Bohème" de Puccini.

Tugan Sokhiev dirige aujourd'hui les plus grands orchestres.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.