Accéder au contenu principal

L'Argentine en situation de "défaut sélectif" pour Fitch et Standard and Poor's

2 mn
Publicité

Buenos Aires (AFP)

Les agences de notation financière Fitch et Standard and Poor's (S&P) ont abaissé vendredi leurs notes de la dette de l'Argentine, estimant que le pays se trouvait désormais en situation de "défaut sélectif" après le report d'un paiement de 9 milliards de dollars.

"L'Argentine n'a pas respecté ses obligations souveraines", a estimé Fitch en abaissant de deux crans la note de la dette à long terme en devises à "RD" (défaut sélectif) contre "CC".

S&P a également abaissé la note de la dette souveraine argentine à long terme en devises à "SD" (défaut sélectif) contre "CCC".

Dans le vocabulaire des agences de notation, le "défaut sélectif" désigne la situation d'un emprunteur qui n'a pas honoré une certaine partie de ses obligations ou une émission spécifique, mais qui continue de payer ses autres types d'emprunts dans les temps. Il s'agit de l'avant-dernière note de l'échelle avant le défaut pur et simple ("D").

Les annonces de Fitch et de Standard and Poor's font suite à la décision du gouvernement argentin d'Alberto Fernandez de retarder au mois d'août un paiement de 9 milliards de dollars au terme de lettres à court terme en dollars, des obligations connues sous le nom de "Letes".

La situation économique de la troisième puissance d'Amérique latine est sombre. Outre une contraction du PIB de 3,1% prévue pour 2019 par le Fonds monétaire international (FMI), l'année devrait se terminer avec une inflation de 55% environ, un taux de pauvreté autour de 40% et un taux de chômage de 10,4%.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.