Accéder au contenu principal

Top 14: les Franciliens doivent hâter le pas

Publicité

Paris (AFP)

Ils n'ont pas l'excuse de la grève: le Racing 92 et le Stade Français, mal embarqués depuis le début de saison de Top 14, doivent s'imposer à domicile face à Montpellier et Pau, samedi et dimanche lors de la 11e journée, pour rattraper le retard accumulé.

. Une Arena à reconquérir

Brillant en Coupe d'Europe où il pointe en tête du "groupe de la mort" (Saracens, Munster), le Racing n'a en revanche toujours pas trouvé la bonne carburation en championnat, où il reste sur un échec à domicile face à Bordeaux-Bègles (30-34). L'Arena de La Défense est tout sauf une forteresse imprenable: en 5 matches, le Racing s'y est incliné 3 fois (Bayonne, Lyon, UBB) et y a concédé un nul (Agen)!

Pour Eddy Ben Arous, le terrain synthétique de la salle de spectacle y est pour quelque chose: les adversaires "viennent avec beaucoup d'ambitions, notamment celle de mettre un gros volume de jeu", estime le pilier gauche.

Et le Racing en fait les frais. Onzième avec 5 points de retard sur les actuels barragistes, il doit battre Montpellier samedi (15h35) pour s'affirmer enfin à domicile et ne pas se laisser distancer. "Il nous reste 16 matches, il faudra qu'on en gagne peut-être 9 ou 10", calcule l'entraîneur Laurent Travers.

Le technicien se méfie du nouveau venu côté MHR, Handré Pollard, sacré début novembre champion du monde avec l'Afrique du Sud et qui doit faire ses premiers pas en Top 14. L'ouvreur "aura envie de montrer tout son talent et d'amener sa pierre à l'édifice de Montpellier... j'espère qu'il attendra une semaine de plus", dit Travers.

. Paris menacé

A quelques kilomètres de là, l'urgence est encore plus forte. Bon dernier avec 8 points de retard sur le premier non-relégable, le Stade Français rendra l'hypothèse d'une descente en Pro D2 encore plus plausible en cas de nouvel échec face à la Section dimanche (12h30).

Le limogeage de l'entraîneur Heyneke Meyer mi-novembre n'a pour l'instant pas eu l'effet escompté et le duo d'entraîneurs inexpérimenté Julien Arias - Laurent Sempéré espère une étincelle. Il s'agit surtout de ne pas se laisser distancer plus par Bayonne (10e), Castres (12e) et Agen (13e), qui ont tous l'avantage de recevoir ce week-end.

L'Aviron affronte Brive (8e) dans un duel de promus qui tiennent pour l'heure la route. Castrais et Agenais n'auront pas la partie facile face à Lyon et Toulouse, deux cadors qui veulent conforter leur place dans le bon wagon.

. Toulon, la confirmation?

Un wagon dont fait partie Toulon (6e), invaincu toutes compétitions confondues depuis mi-octobre, soit 7 matches. Après une saison de transition, le RCT version Patrice Collazo prend de la consistance mais cela demande confirmation face à Clermont, un sérieux client.

L'ASM a semblé prendre son envol en Coupe d'Europe où elle a remporté 3 succès bonifiés en 4 journées. Et elle peut de nouveau aligner son meilleur deuxième ligne: Sébastien Vahaahimina, dont la suspension pour le coup de coude infligé au Gallois Aaron Wainwright en quarts de finale du Mondial a pris fin.

"Vahaa" n'est pas le seul deuxième ligne qui devrait disputer son premier match de championnat: en face de lui est attendu Eben Etzebeth, autre champion du monde sud-africain fraîchement arrivé en France dans la foulée du triomphe japonais. Une nouvelle tête d'affiche pour Mayol qui retrouve des ambitions pour la dernière saison du président historique Mourad Boudjellal.

Des ambitions, l'UBB de Christophe Urios, solide 2e, en a plus que jamais au moment d'affronter La Rochelle, au début de saison moins tapageur. Les Girondins voudront poursuivre leur sans-faute à domicile (5/5 jusqu'ici) et faire un nouveau pas vers une qualification historique pour la phase finale.

Samedi

(15h30) Castres - Lyon

(15h35) Bayonne - Brive

Racing 92 - Montpellier

(17h45) Agen - Toulouse

Dimanche

(12h30) Stade Français - Pau

(16h45) Bordeaux-Bègles - La Rochelle

(21h00) Toulon - Clermont

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.