Accéder au contenu principal

Top 14: Toulouse débloque enfin son compteur à l'extérieur

Publicité

Agen (AFP)

Le champion de France en titre, Toulouse, a décroché samedi à Agen (13-8) sa première victoire de la saison à l'extérieur, à l'issue d'un match marqué par une coupure d'électricité a priori volontaire orchestrée par des grévistes opposés à la réforme des retraites.

Enfin. Depuis le temps qu'il courait après, le Stade, si convaincant à l'export en Coupe d'Europe, s'est rassuré sur son potentiel sur la scène domestique en reportant un derby de la Garonne indécis durant lequel le vent aura été un acteur majeur.

Il a fallu un double éclair au pied de Holmes pour Ntamack et de ce dernier pour Bonneval pour que les hommes d'Ugo Mola prennent la mesure d'Agenais entreprenants et joueurs.

Adossé au vent et en tête à la pause (8-6), ce qui récompensait sa volonté de jouer malgré le déluge, le SUA a dû se contenter d'un point de bonus défensif qui pourrait toutefois s'avérer précieux dans la course au maintien.

Les joueurs de Christophe Laussucq ont parfaitement entamé le derby, avec d'abord une pénalité de Berdeu (19) consécutive à une faute de l'ancien de la maison bleue et blanche Miquel.

Mieux, suite à une chandelle de Lamoulie, une hésitation visiteuse coupable à la chute et le centre Decron, bien servi à hauteur, a filé dans l'en-but toulousain (8-0, 23). Malheureusement pour les locaux, deux fautes en mêlée puis au sol de Ryan ont permis à Ntamack, face au vent, de ramener les siens au score avant la pause (8-6).

Plein d'espoir, le public d'un stade Armandie à guichets fermés pour la première fois depuis neuf ans, a été rapidement refroidi par l'essai de Bonneval (43) avant d'être plongé dans le noir suite à une coupure de courant pendant près d'un quart d'heure (51).

Le maire d'Agen Jean Dionis a accusé les grévistes d'être à l'origine de cette nuisance, affirmant avoir su par EDF et Enedis qu'il s'agissait d'une "coupure sauvage".

Un double coup du sort qui a coupé les jambes de Lot-et-Garonnais à la reprise des hostilités. Maintenus dans leur moitié de terrain et constamment mis sous-pression, ils n'ont jamais pu prendre à défaut des Toulousains, au final pragmatiques, qui grimpent à la 3e place du classement provisoire du Top 14.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.