Accéder au contenu principal

Le couturier français d'origine italienne Emanuel Ungaro est décédé à Paris

Publicité

Paris (AFP)

Le couturier français d'origine italienne Emanuel Ungaro est décédé samedi à Paris à l'âge de 86 ans, a-t-on appris dimanche auprès de sa famille.

Emanuel Ungaro, qui avait quitté le monde de la mode depuis 2004, était "affaibli" depuis deux ans, a précisé une source familiale à l'AFP.

"Même s'il avait quitté la maison, il était toujours très présent dans l'inspiration. C'est une très grande perte", a commenté une porte-parole de la maison Emanuel Ungaro.

Né le 13 février 1933 à Aix-en-Provence (sud) dans une famille immigrée italienne et ayant appris les bases du métier auprès de son père, tailleur, il monte s'installer à Paris en 1956, où il poursuit sa formation chez le couturier espagnol Cristobal Balenciaga, seul maître qu'il se reconnaisse.

Après un bref passage chez Courrèges, il ouvre en 1965 sa propre maison de couture, puis lance en 1968 sa ligne de prêt-à-porter féminin, avant de se lancer dans le prêt-à-porter masculin en 1973.

En 1980, celui qui se décrivait lui-même comme un "obsédé sensuel" avait reçu le Dé d'or récompensant la meilleure maison de haute couture.

Au fil des ans, il avait bâti un empire de la mode (parfums, chaussures, lunettes), racheté en 1996 par la famille Ferragamo.

A partir de 2001, Emanuel Ungaro, marié et père d'une fille, avait commencé à prendre ses distances, avant de se retirer du monde de la haute couture en 2004.

Le ministre de la Culture Franck Riester a salué sur Twitter "un immense couturier. Son nom restera à jamais associé à une certaine forme de liberté et d’audace. La mode lui doit beaucoup".

"Adieu à Emmanuel Ungaro qui a marqué le monde de la mode par son style constitué de drapés, de nuances vives et d'imprimés" a de son côté tweeté Claude Montana, figure de la mode des années 1980.

L'Institut Français de la Mode a de son côté reproduit sur le réseau social quelques citations d'une intervention d'Emanuel Ungaro de 2008: "La mode, c'est avant tout un artisanat, la recherche d'un style et d'un vocabulaire individuel".

Ou encore "mon métier est celui de +couturier+, je tiens à cette expression, et non pas +créateur+, +designer+ ou je ne sais quoi d’autre, nous sommes des couturiers, nous devons revendiquer ce terme".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.