Accéder au contenu principal

Algérie : les conséquences de la mort du général Ahmed Gaïd Salah

Edition spéciale du 23 décembre
Edition spéciale du 23 décembre France24

Retrouvez notre édition spéciale consacrée à la disparition, lundi, du chef d'état-major de l'armée algérienne, le général Ahmed Gaïd Salah. C'est lui qui avait supervisé la période de transition de la démission d'Abdelaziz Boutflika jusqu'à l'élection, le 12 décembre, du nouveau chef de l'État, Abdelmadjid Tebboune.

Publicité

Visage du haut commandement militaire, le général Ahmed Gaïd Salah est décédé lundi "d'une crise cardiaque", quatre jours après sa dernière apparition publique, lors de l'investiture du nouveau président Abdelmadjid Tebboune. Le chef de l'Etat a décrété un deuil national de trois jours et il a annoncé que le général Saïd Chengriha, chef d'état-major de l'armée de Terre, assumerait dans l'immédiat les fonctions de celui qui était considéré comme le véritable homme fort du pays. Nos journalistes analysent, en compagnie de plusieurs invités, les conséquences de sa disparition. 
 

 

 

 

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.