Accéder au contenu principal

En France, des milliers de foyers toujours privés d'électricité après la tempête Fabien

Un homme court le long de la Grande Plage de Biarritz, dimanche 3 novembre 2019, alors qu'une tempête s'est abattue sur la côte Atlantique.
Un homme court le long de la Grande Plage de Biarritz, dimanche 3 novembre 2019, alors qu'une tempête s'est abattue sur la côte Atlantique. Iroz Gaizka, AFP

Quelque 14 000 foyers étaient toujours privés d'électricité, lundi, après le passage de la tempête Fabien, qui a touché ce week-end la Corse et le sud-ouest de la France, provoquant l'interruption des transports entre l'île méditerranéenne et le continent.

Publicité

La tempête Fabien, qui a balayé le Sud-Ouest et la Corse a laissé, lundi 23 décembre, 14 000 foyers français toujours privés d'électricité, tandis que les transports entre l'île de Beauté et le continent ont progressivement repris.

Selon le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité Enedis, environ 12 000 foyers, hors Corse, restaient privés d'électricité lundi vers midi, principalement en Nouvelle-Aquitaine. Près de 200 groupes électrogènes sont déployés sur les régions concernées. En Corse, 2 000 foyers environ étaient encore sans électricité lundi matin.

Après un week-end de quasi-paralysie où la Corse a été coupée du continent par la mer comme par les airs, les liaisons aériennes et maritimes entre la Corse et le continent ont en revanche pu reprendre. Météo France relevait des vents atteignant jusqu'à 216 km/h au Cap Sagro, en Haute-Corse, au plus fort de l'épisode.

>> À lire aussi : En France, la tempête Amélie prive 140 000 foyers d’électricité

Des pistes aériennes inondées

L'aéroport d'Ajaccio a été durement touché par la tempête ce week-end, et a vu ses pistes inondées. Lundi le pompage de l'eau sur les pistes continuait, "s'ensuivra une phase de nettoyage puis de remise en service", a ajouté Alain Charrier, secrétaire général de la préfecture de Corse du Sud, sans se prononcer sur une date de réouverture de l'aéroport.

Face à cette perturbation, la compagnie Air Corsica, qui opère la grande majorité des vols vers la Corse en hiver, avait mis en place des navettes pour acheminer par car les passagers d'Ajaccio à l'aéroport de Bastia-Poretta.  "Même si Ajaccio ne rouvre pas demain", a indiqué à l'AFP Luc Bereni, président du directoire de la compagnie, "nous avons bon espoir de parvenir à cet objectif d'acheminer 100 % des clients pour la soirée de Noël".

>> À voir aussi : De nouvelles projections scientifiques alarmantes sur le réchauffement climatique

Près de 90 avions affrétés

Les passagers dont le vol a été annulé samedi ou dimanche ont pu s'enregistrer pour un départ lundi ou mardi, selon Air Corsica, qui a affrété 87 avions lundi. 

Du côté des bateaux, le trafic a repris lundi matin, avec des modifications de navires et d'horaires pour les passagers toutefois. Corsica Linea, qui chiffrait à 6 000 ses passagers en difficulté pendant le week-end, a programmé deux nouvelles traversées lundi. Le trafic ferroviaire a repris progressivement à midi lundi.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.