Accéder au contenu principal

Au moins 16 morts dans le typhon Phanfone qui a frappé les Philippines à Noël

Le typhon Phanfone a touché le centre de l'archipel des Philippines, à la veille de Noël, poussant les autorités à demander à des milliers de personnes d'évacuer leur domicile, le 25 décembre 2019.
Le typhon Phanfone a touché le centre de l'archipel des Philippines, à la veille de Noël, poussant les autorités à demander à des milliers de personnes d'évacuer leur domicile, le 25 décembre 2019. Paul Cinco, Reuters

Le typhon Phanfone a frappé, mercredi, le centre de l'archipel des Philippines, forçant des milliers d'habitants à quitter leur domicile. Au moins 16 personnes ont été tuées dans l'archipel des Visayas, et les dégâts sont considérables.

Publicité

C'est un Noël tragique pour les Philippins. Le typhon Phanfone ("animal" en laotien), a frappé les Philippines, mercredi 25 décembre, gâchant les festivités des habitants de cet archipel à très grande majorité catholique.

Au moins seize personnes ont été tuées dans des villages et des villes de l'archipel des Visayas (centre), selon des responsables de l'autorité de gestion des catastrophes.

Phanfone a touché mardi en fin de journée l'île de Samar avant de balayer l'archipel en se dirigeant vers l'ouest, arrachant les toits des maisons et renversant des poteaux électriques. Les habitants se sont retrouvés bloqués dans des ports ou des centres d'hébergement, ou coincés dans leur maison détrempée par la pluie accompagnant le typhon.

Plus de 16 000 personnes sans solution d'hébergement 

Les vents et intempéries ont aussi provoqué d'importants dégâts, détruisant des habitations, faisant chuter des arbres et plongeant dans le noir de nombreuses villes.

Plus de 16 000 personnes ont trouvé refuge dans des écoles, des gymnases et des bâtiments publics où elles ont passé la nuit de mardi à mercredi, ont indiqué des responsables de la défense civile. 

Plus de 25 000 personnes qui devaient réveillonner en famille étaient, elles, toujours bloquées mercredi dans les ports en raison de l'arrêt des liaisons par ferries, a indiqué un garde-côte. De nombreux vols ont également été annulés, bien que la capitale, Manille, ait été épargnée mercredi.

Phanfone a également frappé l'île très touristique de Boracay (centre), celle de Coron (ouest) ainsi que d'autres destinations prisées des étrangers notamment pour leurs plages de sable blanc.

Les communications via internet ou téléphones portables sont coupées sur l'île paradisiaque de Boracay depuis le passage du typhon, rendant difficile l'évaluation des dégâts sur l'île.

Rafales de vent atteignant les 200 km/h

Bien que moins puissant, Phanfone suit la même trajectoire que le typhon Haiyan, le plus dévastateur enregistré dans le pays. Ce dernier avait fait plus de 7 300 morts et disparus en 2013, frappant particulièrement la ville de Tacloban.

Les services météorologiques ont indiqué que le typhon s'était légèrement renforcé dans la nuit de mardi à mercredi, avec des rafales de vent atteignant les 200 km/h pouvant détruire les maisons construites avec des matériaux peu solides.  

Le typhon, en train de s'affaiblir, s'éloignait peu à peu du pays jeudi, se dirigeant vers la mer de Chine méridionale, selon le centre de prévisions météorologiques Weather Philippines.

En moyenne, une vingtaine de typhons et tempêtes tropicales balaient chaque année les Philippines, faisant des centaines de morts. Mi-décembre, une violente tempête tropicale ayant balayé le nord du pays avait fait 13 morts.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.