Accéder au contenu principal

Israël : Benjamin Netanyahu largement reconduit à la tête du Likoud

Benjamin Netanyahu le 22 décembre 2019 à Jérusalem
Benjamin Netanyahu le 22 décembre 2019 à Jérusalem Reuters (pool)

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, s'est proclamé vainqueur, jeudi soir, de la primaire de son parti, le Likoud. Il aura la tâche de conduire son parti aux législatives du mois de mars 2020.

Publicité

"Une immense victoire ! Merci aux membres du Likoud pour leur confiance, leur soutien et leur affection", a lancé le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, sur Twitter jeudi soir, une heure après la fin du scrutin pour élire le chef de son parti, le Likoud.

Ce dernier a été reconduit confortablement, jeudi 26 décembre, à la tête du parti de droite, qu'il mènera de nouveau lors des élections législatives de mars.

Face à lui, le député et ancien ministre Gideon Saar avait peu de chances de l'emporter. Mais des résultats serrés auraient pu fragiliser le Premier ministre. Résultat final : 72,5 % pour le chef de gouvernement, 27,5 % pour son rival.

"Immense victoire"

Après avoir salué une "immense victoire" et remercié les "membres du Likoud pour leur confiance, leur soutien et leur affection", Benjamin Netanyahu s'est rapidement tourné vers les législatives du 2 mars, les troisièmes en moins d'un an.

"Le temps est venu de nous unir et de décrocher une victoire éclatante pour le Likoud et pour la droite", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

"La majorité des gens soutiennent la droite et me soutiennent pour conduire le gouvernement", a-t-il ajouté, dans un véritable discours de campagne durant lequel il n'a pas mentionné une seule fois le nom de son rival malheureux de la veille.

En revanche, le Premier ministre a remercié le président américain Donald Trump, proche allié, pour son soutien envers Israël, et répété qu'une victoire du Likoud lors des prochaines législatives apporterait de nouvelles "réussites historiques" pour l'État hébreu.

Gideon Saar concède sa défaite

Gideon Saar a concédé sa défaite et félicité le chef du gouvernement. "Je suis satisfait de ma décision de me dresser [contre lui]", a-t-il écrit sur Twitter. "Ceux qui ne veulent pas prendre de risque ne gagneront jamais." "Félicitations au Premier ministre […]. Mes collègues et moi serons derrière lui lors de la campagne pour assurer la victoire du Likoud aux élections", a-t-il ajouté.

Quelque 57 000 membres du parti ont voté pour cette primaire (soit une participation légèrement inférieure à 50 %), réclamée par Gideon Saar après l'inculpation le mois dernier de Benjamin Netanyahu, 70 ans, pour corruption, abus de confiance et fraude dans trois affaires.

Trois législatives en moins d'un an

Benjamin Netanyahu, à la tête du Likoud depuis 1993 –hormis six ans où le parti était dirigé par Ariel Sharon – a dénoncé de "fausses accusations motivées par des considérations politiques". Il a désormais la lourde tâche de mener la campagne du Likoud pour les législatives de mars, les troisièmes en moins d'un an.

Au terme des élections anticipées d'avril, puis de septembre, ni Benjamin Netanyahu ni le centriste Benny Gantz, du parti "Bleu-Blanc" n'ont réussi à rallier 61 députés, seuil de la majorité parlementaire pour former un gouvernement. Le président Reuven Rivlin a dû confier cette tâche au Parlement lui-même, qui n'y est pas parvenu non plus, précipitant le pays vers un scrutin de plus.

Une victoire du Likoud à la primaire était une étape cruciale pour le chef du gouvernement, qui doit rester en fonction au vu de son inculpation : la loi israélienne prévoit que tout ministre étant poursuivi pénalement doit démissionner, mais cela ne s'applique pas au Premier ministre.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.