Accéder au contenu principal
RÉTRO 2019

Rétro 2019 : l’Algérie championne, Alaphilippe en jaune, des Américaines intouchables

L'année sportive vue par la rédaction de France 24.
L'année sportive vue par la rédaction de France 24. Montage photo AFP et Reuters

De la victoire des États-Unis au mondial féminin de football au sixième ballon d’or de Messi, en passant par la victoire des Fennecs à la CAN et la performance du cycliste français Julian Alaphilippe, retour sur les moments forts de l’année sportive.

Publicité

Des Fennecs champions d’Afrique, la retraite de Tony Parker, le bouc d’Alaphilippe, la mort d'Emiliano Sala, les Américaines intouchables et le sacre des Françaises en tennis…  Voici la rétrospective sport de l’année 2019.

La mort d’Emiliano Sala

L’année sportive avait si mal commencé… Fin janvier, le monde du football est en deuil : Emiliano Sala est déclaré disparu en mer alors qu’il ralliait le Cardiff où il venait d’être transféré après avoir dit adieu à ses coéquipiers du FC Nantes. Il n’avait que 28 ans. Ce triste évènement a fait entrer l'attaquant argentin Sala dans les livres d’histoire du ballon rond. L’émotion est réelle à son décès tant l’avant-centre au visage poupin avait marqué les esprits par sa rage de vaincre mais surtout par sa gentillesse et son humilité dans tous les clubs où il était passé (Orléans, Niort, le Stade Malherbe Caen ou encore les Girondins de Bordeaux).

L'hommage au stade de la Beaujoire du FC Nantes à Emiliano Sala.
L'hommage au stade de la Beaujoire du FC Nantes à Emiliano Sala. Loic Venance, AFP

Tennis : la “duodécima” de Nadal à Roland

À Roland-Garros, il n’y a qu’un roi, et il s’appelle Rafael Nadal. Il ne lui aura fallu que trois petites heures pour étriller l’Autrichien Dominic Thiem en finale après s’être débarrassé de Roger Federer en demi. C’était la douzième fois que “Rafa” soulevait la coupe des Mousquetaires améliorant son propre record. Avant une treizième en 2020 ?

Rafael Nadal, désormais dodécuple vainqueur de Roland-Garros.
Rafael Nadal, désormais dodécuple vainqueur de Roland-Garros. Pierre René-Worms, FMM

Liverpool, champion d’Europe mais toujours maudit

Quelle année pour les Reds de Liverpool ! Sous la houlette de Jurgen Klopp et grâce à son trio magique d’attaquants, Sadio Mané, Mohammed Salah et Roberto Firmino, ils ont remporté la Ligue des champions, la Supercoupe d’Europe ainsi que le mondial des clubs. Pas de Premier league en revanche… Malgré ses 97 points, Liverpool a terminé deuxième derrière Manchester City ce qui en fait le dauphin le plus prolifique de l’histoire du championnat d’Angleterre. De quoi alimenter les rumeurs d’une malédiction du côté d’Anfield....

Liverpool a parfaitement géré sa finale face à Tottenham et retrouve les sommets de l'Europe.
Liverpool a parfaitement géré sa finale face à Tottenham et retrouve les sommets de l'Europe. Oscar del Pozo, AFP

La Coupe du monde met le football féminin en pleine lumière

Sans surprise, les États-Unis ont remporté leur quatrième titre mondial (1991, 1995, 2015 et 2019). Impériale et dominatrice, la "Team USA" était emmenée par la charismatique Megan Rapinoe, meilleure buteuse ex-aequo de la Coupe du monde (6 buts), meilleure joueuse de la compétition et sacrée ballon d’or féminin en décembre. Ce mondial a surtout offert une visibilité inédite au football féminin, entre audiences TV record et remplissage des stades. Plus d'un milliard de téléspectateurs à travers le monde ont regardé les matches, selon la Fifa. Dans les stades, l'affluence aussi a été au rendez-vous avec un remplissage moyen de 74 % des sièges dans les neuf stades.

Megan Rapinoe soulève le trophée, le 7 juillet 2019, à Lyon.
Megan Rapinoe soulève le trophée, le 7 juillet 2019, à Lyon. Franck Fife, AFP

Basket : la retraite de "TP"

Fin d’une époque avec la retraite de la figure de proue du basket français. Formé à l’Insep, Tony Parker a été le premier joueur français à décrocher un titre de champion NBA et également le premier joueur européen récompensé par un titre de MVP (Most Valuable Player, meilleur joueur de la saison) des finales en 2007. Preuve de la marque qu’il a laissée, son maillot, le numéro 9, a été retiré le 11 novembre par l‘équipe des Spurs de San Antonio au cours d’une cérémonie. C’est la première fois qu’un joueur français reçoit cet honneur par une équipe de la NBA. Un honneur qui n’est pas l’apanage des champions mais bien des légendes.

Tony Parker lors de la cérémonie au cours de laquelle son maillot a été retiré, le 11 novembre 2019 à San Antonio (Texas).
Tony Parker lors de la cérémonie au cours de laquelle son maillot a été retiré, le 11 novembre 2019 à San Antonio (Texas). Daniel Dunn, USA Today Sports

CAN-2019 : l’Algérie, champions d’Afrique

Près de 30 ans après leur unique sacre africain sur leurs terres, les Fennecs ont réussi l'exploit de décrocher une deuxième étoile lors de la Coupe d'Afrique des nations en Égypte. Invaincus et impressionnants tout au long de la compétition, les hommes de Djamel Belmadi ont su fédérer un peuple en plein mouvement social.

Les Algériens ont remporté la Can-2019.
Les Algériens ont remporté la Can-2019. Pierre René-Worms, FRANCE 24

Cyclisme : Julian Alaphilippe ravit le cœur des Français

Depuis Raymond Poulidor, décédé cette année, le cyclisme français était, selon certains, cantonné aux perdants magnifiques. Puis Julian Alaphilippe est arrivé… Le Français a accompli une saison exceptionnelle : douze victoires et des succès retentissants à l’image du Milan-San Remo (considéré comme un des 5 “monuments” du cyclisme) et la Flêche Wallonne. Il a surtout réalisé un spectaculaire Tour de France en juillet : deux victoires d’étape, quatorze jours en jaune ravissant au passage le cœur du public. L’été du cyclisme tricolore aurait même pu être plus beau encore : Thibaut Pinot ayant, l’espace d’une sublime traversée des Pyrénées, fait naître l’espoir que le successeur de Bernard Hinault– dernier vainqueur français de la Grande Boucle– était enfin arrivé ! Jusqu’à ce qu’une improbable blessure sur les pentes des Alpes rappelle que le mauvais sort a encore de beaux jours devant lui.

Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot, les deux coureurs qui ont fait rêver la France lors du Tour 2019.
Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot, les deux coureurs qui ont fait rêver la France lors du Tour 2019. AFP

Judo : quatrième titre mondial pour Clarisse Agbegnenou

Et de quatre pour Clarisse Agbegnenou ! Le 28 août, la Française a remporté son quatrième titre de championne du monde des -63 kg (2014, 2017, 2018, 2019). Au terme d’une finale à suspens et à la prolongation haletante, elle a battu sa rivale, la Japonaise Miku Tashiro, dernière judokate à l’avoir emporté contre elle. La Rennaise peut regarder sereinement vers les Jeux de Tokyo, où elle tentera, dans le pays qui a vu naître le judo, d’empocher un titre olympique qui lui avait échappé quatre ans plus tôt.

>> À voir aussi : "On doit toujours prouver plus que les garçons"

La judoka tricolore Clarisse Agbegnenou a remporté une quatrième couronne mondiale à Tokyo.
La judoka tricolore Clarisse Agbegnenou a remporté une quatrième couronne mondiale à Tokyo. Kim Kyung Hoon, Reuters

Kolisi mène les Springboks à la victoire

En brandissant la Coupe Webb-Ellis à l‘issue de la 9e Coupe du monde de rugby, Siya Kolisi, premier capitaine noir de l'Afrique du Sud, est devenu l'un des symboles de la transformation des Springboks, plus de vingt ans après la fin de l'apartheid. Avant la finale contre l’Angleterre, Kolisi insistait sur l’importance que revêtait le titre mondial pour son pays, en proie à d’importantes difficultés économiques et sociales . Il s’agissait pour eux de prouver "que lorsque l’on décide de travailler ensemble pour obtenir un objectif, en tant qu’équipe ou en tant que pays, on peut y arriver et atteindre nos buts ou réaliser nos rêves." Les rugbymen sud-africains ont rempli leur mission en battant les Anglais 32 à 12

Siya Kolisi, capitaine de l'Afrique du Sud au Mondial-2019 de rugby.
Siya Kolisi, capitaine de l'Afrique du Sud au Mondial-2019 de rugby. Charly Triballeau, AFP

Fiona Kolbinger devient la première femme à remporter la Transcontinental Race

La cycliste Fiona Kolbinger est devenue la première femme à remporter la Transcontinental Race, une course de 4 000 kilomètres en autonomie qu’elle a conclue en dix jours, deux heures et 48 minutes d’efforts. À 24 ans, l’athlète allemande a devancé 263 autres concurrents – dont 223 hommes. Une performance qui rappelle qu'en matière d'ultra-endurance, les femmes sont les égales – ni ce n'est les supérieures– des hommes.

Tennis : les Françaises remportent la Fed Cup

Trois ans après la désillusion d'une défaite en finale de la Fed Cup 2016, les Françaises sont enfin sacrées au terme d’une finale annoncée comme difficile face à l’Australie et sa numéro 1 mondiale, Ashleigh Barty. Pourtant impossible n’est pas français. Caroline Garcia, Kristina Mladenovic et Pauline Parmentier l’ont prouvé

L'équipe de la République tchèque brandie le trophée après avoir remporté la Fed Cup au détriment des Etats-Unis, le 11 novembre 2018 à Prague
L'équipe de la République tchèque brandie le trophée après avoir remporté la Fed Cup au détriment des Etats-Unis, le 11 novembre 2018 à Prague AFP/Archives

Les records tombent en marathon

Pour la première fois, un athlète court le marathon en moins de deux heures. L’exploit est réalisé par le champion kényan Eliud Kipchoge, à Vienne, le 12 octobre, lors d’une course non homologuée, sur un parcours et dans des conditions soigneusement préparés : 1 heure 59 minutes et 40 secondes. Le lendemain, à Chicago, Brigid Kosgei, une compatriote, envoyait aux oubliettes le précédent record féminin du marathon (2 h 14'04)

Eliud Kipchoge a réussi à briser la barre mythique des deux heures au marathon.
Eliud Kipchoge a réussi à briser la barre mythique des deux heures au marathon. Leonhard Foeger, Reuters

Le sixième Ballon d’or de Messi

Un débat revient chaque année quant au Ballon d’or. Doit-il récompenser la meilleure saison ou la meilleure individualité ? (Les mauvaises langues ajouteront le joueur le plus vendeur en matière de marketing…) Le fait que Lionel Messi remporte son sixième – un record qui lui permet de devancer son rival Cristiano Ronaldo– semble trancher en faveur de la première option– ou de la troisième. Pourtant, une victoire du défenseur de Liverpool, Virgil van Dijk, auteur d’une saison exceptionnelle n’aurait pas dépareillé. Tout comme celle de son coéquipier Sadio Mané, vice-champion d’Afrique. Cependant, à la décharge de la Fifa, la Pulga n’a pas démérité. S’il s’est arrêté en demi-finale de Ligue des champions et de la Copa America, l’extraterrestre a tout de même soigné ses statistiques : au soir de la remise du prix, il avait inscrit 46 buts et réalisé 17 passes décisives depuis le début de l'année 2019.

Lionel Messi pose avec ses six Ballons d'Or.
Lionel Messi pose avec ses six Ballons d'Or. Christian Hartmann, Reuters

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.