Accéder au contenu principal

Top 14: le Stade Français neutralise Montpellier

Publicité

Montpellier (AFP)

Pour la première du champion du monde sud-africain Handré Pollard au GGL Stadium, Montpellier a concédé le match nul (20-20) face au Stade Français, samedi, lors de la 12e journée du Top 14.

Gaël Fickou et Sefanaia Naivalu, côté parisien, ont répondu aux essais d'Arthur Vincent et de Pollard dans une rencontre engagée. Avec ce précieux match nul, les Parisiens restent à la dernière place du classement, mais reviennent à un point d'Agen. Le MHR voit le Racing 92 lui prendre sa cinquième place.

Malgré les trois défaites de rang face à Toulouse -en Coupe d'Europe- et au Racing, les Héraultais sont apparus en confiance et ont maîtrisé l'entame de match. En jouant depuis leur camp, ils ont infligé un 10-0 aux Parisiens en dix minutes. Après une première pénalité de Pollard, le centre Arthur Vincent s'est faufilé tout seul depuis les 40 mètres parisiens pour inscrire le premier essai du match (8e).

Mais après un quart de jeu trop tendre, les Stadistes ont fini par réagir. Solides sur les phases de conquêtes, ils ont campé le reste de la première période dans le camp montpelliérain. Leur domination a finalement été récompensé après 23 minutes, quand Fickou a cassé la défense adverse pour décaler l'ailier australien Sefanaia Naivalu, auteur d'un essai pour son premier match de Top 14.

Les joueurs de la capitale ont continué de jouer dans la moitié de terrain adverse. Si l'ouvreur Nicolas Sanchez a raté deux pénalités, ils ont été récompensés par un deuxième essai signé Fickou, après une nouvelle percussion du centre fidjien Waisea (33e). Et menaient logiquement à la pause (14-10).

Excellent dans la distribution du jeu, Sanchez n'était en revanche pas dans un bon jour face aux perches: après une 3e pénalité gaspillée, le staff parisien a confié la charge du but à l'entrant Joris Segonds, qui a redonné quatre points d'avance (53e).

Mais Montpellier a enfin réagi en entrant dans le camp adverse, provoquant l'exclusion temporaire de Sekou Macalou et reprenant les commandes sur une pénalité vite jouée de Pollard (68e). Le MHR n'est, cependant, pas parvenu à garder son avantage, Segonds égalisant à cinq minutes de la fin. Un moindre mal pour Montpellier, qui reste invaincu en championnat dans son antre.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.