Accéder au contenu principal

Top 14: Clermont à deux visages se sort du brouillard castrais

Publicité

Clermont-Ferrand (AFP)

Clermont, impérial en première période avant de perdre ses moyens en seconde, a assuré l'essentiel face à Castres (39-22), un succès qui lui permet de redevenir barragiste après la 12e journée du Top 14.

Castres, d'abord amorphe avant de se ressaisir après la pause, occupe désormais la 12e place avec une marge confortable sur la zone rouge (6 points).

Dans le froid et la brume, Clermont a remporté un match en deux temps, devenu très tendu en seconde période. Mais l'ASM a laissé échapper le bonus offensif, une précieuse récompense qui la fuit depuis le début de la saison.

A la pause, les hommes de Franck Azéma, dominateurs dans tous les compartiments du jeu, pensaient avoir tué le match en menant 30 à 3 mais le second acte a été tout autre.

Contrairement à son habitude cette saison, l'ASM a réussi son entame avec un essai de 60 mètres inscrit par Raka (6e). Dominateurs, les Asémistes doublaient la mise par Fritz Lee (26e) et George Moala réussissait à inscrire l'essai potentiel du bonus dès la 32e après une séquence collective intense.

Mais dès le retour des vestiaires, Clermont a baissé la garde face à une équipe du CO piquée dans son orgueil. Tout a basculé en une minute, la 49e, quand Anthony Jelonch a relancé Castres après un carton jaune infligé à Sébastien Vahaamahina et un ballon vite joué par Rory Kockott.

Dont la petite provocation envers le géant Sitaleki Timani n'est pas restée sans réponse: la gifle infligée au demi de mêlée a provoqué un début de bagarre, et l'exclusion définitive du deuxième ligne de l'ASM. Kockott a lui écopé d'un jaune.

A 13 contre 14 puis 14 contre 15, l'ASM a résisté malgré deux essais castrais et assuré la gagne avec la botte de Morgan Parra et Greig Laidlaw qui ont récompensé le travail des avants.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.