Accéder au contenu principal
L'ACTU EN DESSIN

De la Perse antique à la crise du nucléaire... mieux comprendre l'Iran

Série Iran
Série Iran France 24

France 24 revient sur les grandes dates qui ont fait l’Iran pour mieux en saisir les enjeux d’aujourd’hui. Une série de quatre épisodes écrite et présentée par Armelle Charrier, produite par Valérie Fouace et illustrée par Adel Gastel. 

Publicité

Épisode 1 : la puissance de l’Histoire

Ils sont iraniens mais rappellent toujours qu’ils sont perses, gage de leur identité. Leur antiquité a côtoyé celle de la Grèce, l’empire achéménide s’étendait de la mer Égée jusqu’à l’Indus.

De cette époque, ils puisent leurs repères. Terre de rois conquérants, de soldats flamboyants. Les fresques de Persepolis le rappellent à chaque visiteur.

Quelques siècles plus tard, le pays est devenu musulman, après la mort du prophète Mahomet. Il connaîtra plusieurs invasions, les Turcs, les Mongols. À chaque fois, la culture perse, faite de poésie, de sciences, de miniatures, d'architecture reprendra le dessus. Au XVIe siècle, elle érigera en religion d'État le chiisme et défendra ce courant de l'islam.

En 1979, le pays fera aussi exception. Il mettra en place une République islamique d’Iran.

Épisode 2 : la défiance américaine

Entre l’Iran et les Américains, c’est une relation de défiance qui s’est établie. Washington ne pardonne pas la prise d’otages de 56 de ses ressortissants, le 4 novembre 1979, à l'ambassade américaine. L’Iran venait de proclamer la République islamique sept mois plus tôt. La figure de l’ayatollah Khomeini devient celle de l’ennemi n°1.

En pleine guerre froide, les Iraniens accusent les Américains de vouloir servir leurs intérêts propres et mettre la main sur leur pétrole.

La course à l’arme nucléaire, de 1990 à 2015, est le moyen le plus radical pour les mollahs de se protéger. Les sanctions économiques ne cesseront de s’accroître pour les faire plier.

Pour autant, l’Iran résiste toujours et se présente comme un pays émergent de 80 millions d’habitants.

Épisode 3 : Arabie saoudite, la rivale


Ce sont deux pays voisins, rivaux depuis toujours. Face-à-face, avec un golfe de l’océan Indien pour les séparer qu'ils nomment différemment.

L’Iran se revendique terre perse face aux contrées arabes autour d'elle. Forte d’une histoire millénaire ininterrompue, là où les pays voisins en ont connu une plus éphémère et moins riche. 

L’Arabie saoudite, terre du prophète Mahomet, avec les villes saintes de La Mecque et Médine, considère qu'elle n'a rien à envier. Ce sont ses cavaliers arabes musulmans qui ont envahi la Perse au VIIe siècle.

Les Saoudiens sont sunnites là où les Iraniens sont chiites. Le pétrole les enrichit tous les deux et ils partagent les mêmes détroits pour exporter leur richesses.

Épisode 4 : l’enjeu nucléaire

L'arme suprême, c'est le nucléaire. L'Iran a parié sur cette stratégie à partir des années 1990. Pour les nouveaux dirigeants islamiques, c'est le seul moyen d'effrayer suffisamment les Américains et de se faire respecter de la communauté internationale.

Le premier appui recherché est auprès des Russes, officiellement pour du nucléaire civil. Mais en 2002, Natanz et Arack, deux sites cachés sont découverts, tout comme Fordo en 2009. La présidence de Mahmoud Ahmadinejad sera un des moments les plus durs dans l'escalade. Les tractations continuent, un accord est signé en 2015.

En se retirant de l'accord, Donald Trump rouvre la boîte de Pandore. Alors que l'une des principales préoccupations des Iraniens est de reprendre une place importante dans le jeu régional.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.