Accéder au contenu principal

Wall Street se replie pour l'avant-dernière séance de l'année

Publicité

New York (AFP)

La Bourse de New York perdait du terrain peu après l'ouverture lundi, se plaçant sur la réserve à la fin d'une année marquée par une forte progression des indices.

Vers 14H45 GMT, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, reculait de 0,38%, à 28.537,75 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, cédait 0,61%, à 8.951,43 points, et l'indice élargi S&P 500 perdait 0,38%, à 3.227,56 points.

Wall Street avait terminé en ordre dispersé vendredi à l'issue d'une séance relativement calme qui avait vu le Dow Jones et le S&P 500 franchir tout juste de nouveaux records tandis que le Nasdaq mettait fin à une série de onze séances de hausse consécutives.

En l'absence de nouvelles majeures pour l'économie et après plusieurs semaines de hausses conséquences, "le marché des actions est simplement à la recherche d'un peu de mouvement" lundi, estime Patrick O'Hare de Briefing.

Les perspectives pour l'économie mondiale se sont un peu éclaircies au cours des derniers mois, "permettant aux craintes d'une récession de s'estomper et à l'espoir d'un rebond des bénéfices des entreprises de se renforcer", souligne le spécialiste.

Résultat, les indices ont accentué leur progression au quatrième trimestre, permettant au Dow Jones de s'afficher en hausse d'environ 23% sur l'année, au Nasdaq de près de 35% et au S&P 500 de 29%.

"Avec une progression aussi importante, on ressent l'idée que le marché boursier pourrait bientôt endurer un passage à vide car une telle avancée devrait déclencher des ventes ou du rééquilibrage de portefeuille", avance M. O'Hare.

Les dernières nouvelles sur le front commercial ne permettaient pas de redresser la tendance.

"Selon une source du South China Morning Post, le vice-Premier ministre (chinois) Liu He se rendrait à Washington le week-end prochain pour une visite dont le point d'orgue serait la signature de l'accord commercial de +phase 1+", indique M. O'Hare.

"Le journal a aussi souligné qu'aucune des deux parties n'avait confirmé ce voyage, mais cet article entretient l'optimisme qui prévaut en cette fin de l'année autour de l'idée qu'une signature aura lieu bientôt dans le cadre d'un effort pour désamorcer la tension commerciale", ajoute-t-il.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine montait à 1,921% contre 1,875% vendredi à la clôture.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.