Accéder au contenu principal

Incendies en Australie : opération de sauvetage pour les rescapés sur les plages

Des personnes fuient les incendies sur la plage de Batemans Bay en Australie, le 31 décembre 2019.
Des personnes fuient les incendies sur la plage de Batemans Bay en Australie, le 31 décembre 2019. @LAPPINGTHEISLAND via Reuters

Alors que les incendies meurtriers continuent de ravager l'Australie, une opération de sauvetage a été lancée mardi pour aider les milliers de personnes qui ont fui les flammes et se sont réfugiées sur les plages.

Publicité

Un réveillon du Nouvel an sur la plage : c'est le sort réservé à des milliers de personnes cherchant à fuir les incendies en Australie. Une opération de sauvetage de grande ampleur a été lancée mardi 31 décembre pour leur venir en aide.

Des navires et avions militaires ont été déployés pour apporter de l'aide humanitaire et évaluer les dégâts après une des pires journées depuis le début de la saison des incendies en septembre.

Quatre personnes sont mortes en 48 heures et l'inquiétude est grande pour cinq autres qui sont portées disparues, alors que le sud-est du pays est toujours ravagé par des feux incontrôlables. Au moins deux écoles et des dizaines de maisons supplémentaires ont vraisemblablement été détruites. Certains villages ne sont plus que ruines fumantes.

Zones isolées

Les informations parcellaires en provenance de plusieurs zones touristiques font état de milliers de vacanciers et de locaux ayant passé la soirée de la Saint-Sylvestre bloqués en bord de mer, acculés par les flammes, dans des clubs de surf notamment. Les feux ont provoqué de nombreuses coupures d'électricité, de téléphone et d'Internet.

Les pompiers ont eu beaucoup de mal à secourir des personnes brûlées dans des zones isolées. Les militaires craignent qu'il faille des jours pour atteindre certaines régions.

Une bonne nouvelle est cependant intervenue dans la ville touristique côtière de Mallacoota, où 4 000 personnes bloquées sur la plage, protégées par des camions de pompiers, s'en sont sorties sans dommage. "Si j'ai bien compris il y a eu une standing ovation pour les pompiers à la fin de cette opération", a rapporté le chef du service de gestion des urgences de l'État de Victoria, Andrew Crisp, à la télévision ABC.

La joie a cependant été de courte durée pour de nombreux habitants des environs qui ont retrouvé leurs maisons complètement détruites. La ville pourrait en outre rester coupée du monde durant des semaines. Des largages de vivres ont commencé et un bateau chargé de deux semaines de nourriture devait arriver mercredi dans la journée.

Nouveaux incendies en montagne

Des températures moins extrêmes et des vents moins forts ont offert un petit répit aux soldats du feu mercredi, mais les conditions devraient de nouveau favoriser la progression des incendies à partir de samedi.

Les autorités s'inquiètent également après le déclenchement de nouveaux incendies dans des régions montagneuses. "Beaucoup de gens sont en vacances dans ces zones", a noté Andrew Crisp.

Au total, 14 personnes sont mortes et plus de 1 000 maisons ont été détruites depuis le début de la saison des incendies en septembre. Environ 5,5 millions d'hectares sont partis en fumée, soit plus que la surface d'un pays comme le Danemark ou les Pays-Bas.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.