Accéder au contenu principal

La Bourse de Paris décidée à aller de l'avant pour sa première séance de l'année (+1,30%)

Publicité

Paris (AFP)

La Bourse de Paris restait bien orientée jeudi à la mi-journée (+1,30%), décidée à aller de l'avant pour sa première séance de 2020 en profitant de l'embellie commerciale et des mesures prises par la banque centrale chinoise.

A 13H27 (12H27 GMT), l'indice CAC 40 prenait 77,48 points à 6.055,54 points. Mardi 31 décembre, à l'issue d'une demi-séance, il avait terminé à l'équilibre (-0,07%) totalisant un gain depuis le 1er janvier 2019 de 26,37%.

La cote parisienne a débuté positivement et a encore amélioré ses gains au cours de la matinée.

Wall Street s'apprêtait de son côté à ouvrir en hausse. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average montait de 0,57%, celui sur l'indice élargi S&P 500 de 0,54% et celui sur le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,70%.

"La tendance haussière se poursuit", les marchés étant "toujours soutenus par les espoirs d’accalmie sur le front des tensions commerciales, a souligné Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.

Selon M. Pichard, "bon nombre d'investisseurs misent sur la poursuite cette année des facteurs à l'origine des bonnes performances" de l'an passé, "comme l'assouplissement monétaire conduit par les banques centrales, la détente des relations commerciales entre les États-Unis et la Chine ou encore le Brexit qui rentre dans une phase offrant davantage de visibilité".

"A ce stade", a-t-il estimé, "tout milite pour une année favorable aux actions sans pour autant espérer réitérer le score de 2019".

L'annonce par Donald Trump de la signature le 15 janvier de l'accord commercial partiel conclu avec la Chine après des mois d'affrontement à coups de droits de douane punitifs participait de la bonne humeur.

La cérémonie aura lieu en présence de hauts responsables chinois, a indiqué, sans autres précisions, le locataire de la Maison Blanche, qui doit se rendre "à une date ultérieure" à Pékin où commenceront les discussions pour la "phase 2" de cet accord.

Une date ferme était très attendue tant les discussions des derniers mois, souvent tendues, ont donné lieu à des informations contradictoires.

Depuis mars 2018, Pékin et Washington se sont infligé des droits de douane réciproques sur des centaines de milliards de dollars de biens, ce qui affecte durement l'économie chinoise et ralentit l'économie mondiale.

Selon Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC, la baisse du taux de réserves obligatoires de la banque centrale chinoise, "qui fournit un stimulus supplémentaire à l'économie chinoise", était également un facteur de soutien pour l'indice.

"En Bourse, l'année va véritablement commencer la semaine prochaine", a-t-il toutefois nuancé, car "beaucoup d'investisseurs ne seront pas présents ce jeudi, ni demain".

La banque centrale chinoise a annoncé mercredi une nouvelle baisse du taux de réserves obligatoires imposé aux banques, une mesure destinée à libérer environ 114 milliards de dollars pour dynamiser les prêts et relancer l'économie.

Du côté des indicateurs, l'activité manufacturière en Chine a connu en décembre son rythme de croissance le plus faible depuis quatre mois, selon l'indice des directeurs d'achat (PMI) pour le secteur.

- Airbus toujours à la fête -

Sur le terrain des valeurs, Airbus gardait la tête d'un indice CAC 40 massivement dans le vert, avec une hausse de 3,13% à 134,56 euros.

Le secteur automobile avait également le vent en poupe après les chiffres publiés par le Comité des constructeurs français d'automobile (CCFA).

Peugeot gagnait 2,77% à 21,89 euros et Renault 0,19% à 42,26 euros alors que les deux constructeurs nationaux ont affiché une progression de 0,88% sur l'année avec 1,25 million de véhicules immatriculés.

Les banques avançaient également avec dynamisme à l'instar de BNP Paribas en progression de 1,82% à 53,79 euros, Société Générale de 2,27% à 31,72 euros et Crédit Agricole de 2,21% à 13,21 euros.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.