Accéder au contenu principal

Rugby: le président des Saracens démissionne

Publicité

Londres (AFP)

Nigel Wray a annoncé jeudi sa démission de la présidence des Saracens, champion d'Angleterre et d'Europe en titre, la fin d'une ère de succès sur la pelouse mais ternie par le récent scandale du non-respect du plafond salarial.

"Alors que nous débutons une nouvelle année, une nouvelle décennie, il est temps pour le club de faire un nouveau départ", a déclaré Wray dans un communiqué du club.

"Je ne rajeunis pas et je crois qu'il est temps pour moi d'arrêter et de simplement profiter d'être supporter de ce club de rugby incroyable", a ajouté le richissime septuagénaire qui financera toujours un club qu'il a transformé depuis son arrivée en 1995.

Depuis, les Saracens ont remporté cinq titres de champion d'Angleterre et trois Coupes d'Europe. Le financement de Wray a permis d'attirer certains des meilleurs joueurs au monde, ce qui ne devrait pas changer.

Le communiqué ne fait aucune mention du scandale qui a éclaté en novembre dernier et entrainé 35 points de pénalité au classement du championnat anglais et 5,3 millions de livres (plus de 6 M EUR) d'amende, pour avoir contourné le règlement de plafonnement de la masse salariale afin de mieux payer ses meilleurs joueurs.

Wray avait vigoureusement défendu les Saracens durant les neuf mois d'enquête par un panel indépendant qui avait finalement conclu à la culpabilité du club. Décidé à faire appel, ce dernier avait finalement accepté la sanction en novembre.

Après la lourde sanction, les Saracens occupent toujours la dernière place du championnat avec -12 points après pourtant cinq victoires et deux défaites.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.