Accéder au contenu principal

Top 14: Stade français-Toulouse, un "clasico" pour débuter 2020

Publicité

Paris (AFP)

Sur le papier, l'affiche de la 13e journée de Top 14, dimanche (21h00) entre le Stade français, plus gros budget du championnat, Toulouse, tenant du titre, est alléchante. Dans la réalité, le choc entre le dernier et le 4e, invaincu depuis octobre, semble plus disproportionné.

. Un "Clasico" fané ?

"C'est sûr que, quand on regarde le classement, c'est compliqué de se dire qu'on est au même niveau qu'eux. Toulouse est champion de France. Nous, on était huitièmes la saison dernière. Ils sont 4es cette année, on est derniers. Il n'y a pas photo", a admis Julien Arias, l'entraîneur des trois-quarts parisiens.

Mais, à en croire Kylan Hamdaoui, ce match entre Parisiens et Toulousains "tombe au bon moment". "On va mieux, ce sera un vrai test, un vrai challenge", a expliqué l'arrière des Roses. Car s'il reste bon dernier, le Stade français n'a plus perdu depuis deux rencontres (victoire contre Pau 21-18, nul à Montpellier 20-20) et a réussi à se relancer dans la course au maintien.

Mieux, le Stade toulousain a été chahuté par Toulon (13-13) fin 2019 et affrontera, dans un stade Jean-Bouin quasiment plein, une équipe en plein confiance.

"Les Stade Français - Stade Toulousain ou Stade Toulousain - Stade Français ont toujours une saveur particulière, même aujourd'hui", a abondé l'entraîneur de la défense toulousaine Laurent Thuery.

"Ils l'attendent. Ils ont préparé ce match comme il le fallait. Il y a des événements en parallèle. Ils auront ce surplus de motivation", a-t-il ajouté. Une victoire permettrait aux Roses de lâcher cette place de lanterne rouge qu'ils occupent depuis le début de la saison.

. Racing doit confirmer

Le moment où jamais. Le Racing 92, actuel 7e, alterne le bon et le moins bon depuis le début de la saison. La venue de l'ASM sera donc l'occasion de confirmer la bonne dynamique du club francilien, qui a terminé l'année avec une série de quatre succès, toutes compétitions confondues.

Pour ça, il faudra répondre à l'impact physique imposé par les Jaunards autant qu'à leur activité offensive. Les Racingmen ont les armes pour rétorquer et boucler la phase aller sur une note positive. D'autant que l'international François Trinh-Duc a effectué, contre Brive la semaine dernière, ses premiers pas sous le maillot ciel et blanc après quatre mois d'absence.

. Castres, première ?

Seule équipe de l'élite à ne pas avoir pris de point à l'extérieur, le CO se déplace à Toulon avec le secret espoir de surprendre l'équipe en forme du moment. Le RCT a ainsi remporté quatre de ses cinq derniers matches avant d'accrocher Toulouse (13-13) à domicile.

Bonne nouvelle pour les Tarnais, leur puissant ailier fidjien Filipo Nakosi, revenu hors de forme du Mondial japonais, revient sur les terrains. L'occasion de faire taire les statistiques: Castres n'a remporté qu'une seule de ses cinq dernières confrontations face aux Toulonnais (20-19 en 2017). En pleine confiance, le RCT voudra, lui, commencer 2020 comme il a terminé 2019.

. Duel à distance entre l'UBB et le LOU

Bordeaux-Bègles (42 points) et Lyon (40 points) caracolent en tête du championnat. Ce sont les dauphins lyonnais qui vont tirer les premiers, dès samedi (15h30), avec un déplacement à leur portée à Agen. Le SUA, 13e, a déjà chuté trois fois à domicile et devra montrer autre chose que face à La Rochelle (40-8) s'il veut remonter la pente.

Après un bon début de saison, Bayonne, 11e et battu lourdement par... Lyon (52-9), est rentré dans le rang. Le déplacement chez le leader, qui n'a plus perdu depuis le 19 octobre, s'annonce compliqué pour les Basques. Pas question donc pour l'UBB de galvauder cette rencontre, Christophe Urios ayant promis "du sérieux".

Samedi:

(15h30) Agen - Lyon

(17h45) Racing 92 - Clermont

(20h45) Bordeaux-Bègles - Bayonne

Montpellier - Brive

Pau - La Rochelle

Dimanche:

(18h00) Toulon - Castres

(21h00) Stade français - Toulouse

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.