Accéder au contenu principal

Australie : population piégée par les flammes et biodiversité dévastée, la solidarité s'organise

Le 4 janvier 2020, des centaines de propriétés ont été détruite et un homme est mort en tentant de sauver la maison d'un ami au cours d'une journée parmi les pires depuis le début de la crise, en septembre.
Le 4 janvier 2020, des centaines de propriétés ont été détruite et un homme est mort en tentant de sauver la maison d'un ami au cours d'une journée parmi les pires depuis le début de la crise, en septembre. Dean Lewins, Reuters

Au lendemain d'une nouvelle journée désastreuse, l'Australie évaluait dimanche les dégâts causés par les violents incendies qui ravagent l'est du pays. Une 24e personne est morte et un demi-milliard d'animaux pourrait avoir disparu. Face à cette catastrophe écologique, la solidarité s'organise et les cagnottes se multiplient.

Publicité

Au moins 24 morts, et près d'un demi-milliard d'animaux déjà disparus. Au lendemain d'une journée particulièrement violente, les autorités australiennes évaluaient, dimanche 5 janvier, les "dégâts considérables" provoqués par les gravissimes feux de forêt qui dévastent le sud-est du pays.

La veille, des centaines de propriétés ont encore été détruites, et un homme est mort en tentant de sauver la maison d'un ami.

"Nous ne pouvons pas dire que nous avons déjà vécu ça", a déclaré Gladys Berejiklian, la Première ministre de cet État qui a Sydney pour capitale. "Plusieurs villages qui n'avaient jamais connu la menace des feux de forêts risquent d'être complètement anéantis".

L'état d'urgence a été décrété dans le sud-est du pays, qui est aussi sa zone de peuplement la plus dense. Vendredi, ordre a été donné à plus de 100 000 personnes d'évacuer dans trois États.

Des cagnottes pour aider les services d'incendie...

Plus de 6 millions d'hectares, soit deux fois la taille de la Belgique, ont été brûlés depuis septembre à travers l'immense île-continent.

À titre de comparaison, près de 2,5 millions d'hectares sont partis en fumée en août en Amazonie, la plus grande forêt tropicale au monde. Face à la gravité inédite de la crise, la solidarité s'organise. Des personnalités se sont engagées ou ont déjà recueilli des millions de dollars pour soutenir les pompiers et les communautés touchées par les incendies.

Une promesse de don à hauteur de 500 000 dollars américains a été effectuée par la chanteuse américaine Pink. Originaire d'Australie, et l'actrice Nicole Kidman a fait la même promesse de don. "Le soutien, les pensées et les prières de notre famille accompagnent tous ceux qui sont touchés par les incendies partout en Australie", a-t-elle écrit sur Instagram. L'image accompagnant le texte représente une liste de liens redirigeant vers des collectes de fonds pour les pompiers luttant contre les incendies, et pour les victimes de ces feux.

Parmi elles, une cagnotte pour le service d'incendie rural de la Nouvelle-Galles du Sud (NSW Rural Fire Service), pour le QLD Fire and Rescue, le service d'incendie basé sur le volontariat (SA Country Fire Service), le service d'incendie de Victoria (Vic Country Fire Authority), le service d'incendie de Tasmanie, et Western Australia.

Et pour que le mouvement de solidarité continue de se répandre, d'autres personnalités, comme la tenniswoman Ashleigh Barty, se mobilisent en lançant des collectes de fonds ou sous forme de dons. La championne australienne a également annoncé faire don de tous les gains qu'elle encaissera au tournoi de Brisbane à la Croix-Rouge australienne.

... Et sauver les animaux

Piégés par les flammes, plus de 480 millions d'animaux pourraient avoir trouvé la mort dans les incendies qui ravagent sud-est de l'Australie, selon une étude de l'université de Sydney. Un bilan qui, selon plusieurs spécialistes, pourrait être considérablement plus élevé.

Véritable emblème du pays, le koala a vu plus de 8 000 individus périr à cause des flammes. Près de 30 % des koalas auraient ainsi péri. Et bien d'autres espèces sont, elles aussi, touchées.

Des cliniques et associations de défense des animaux ont aussi formulé des appels aux dons et mis en place des cagnottes pour les aider à recueillir et soigner des animaux sauvés des feux. Parmi elles, des cagnottes sont accessibles sur les sites du WWF, ou sur la collecte de fonds de l'hôpital pour koalas de Port Macquarie.

For your viewing pleasure. Meet The Ruins Way Bazza who was severely burnt in the fires and is healing really well. ...

Publiée par Koala Hospital Port Macquarie sur Jeudi 2 janvier 2020

Emmanuel Macron propose "une aide opérationnelle immédiate"

De son côté, Emmanuel Macron a annoncé avoir proposé "une aide opérationnelle immédiate" de la France à l'Australie pour lutter contre les incendies.

"Solidarité avec le peuple australien face aux incendies qui ravagent leur pays", écrit le président de la République sur Twitter, dans deux messages en français et en anglais.

"Ce matin, j'ai appelé" le Premier ministre australien, Scott Morrison, "pour offrir notre aide opérationnelle immédiate pour lutter contre les feux, protéger la population et préserver la biodiversité", précise-t-il.

Jeudi, le président brésilien Jair Bolsonaro et son chef de gouvernement avaient fustigé "le silence" d'Emmanuel Macron sur les incendies meurtriers en Australie.

La reine Elizabeth II a, elle, envoyé un message de condoléances, dimanche, au gouverneur général d'Australie, son représentant dans le pays, dans lequel elle se dit "profondément attristée" par les incendies. Celle-ci a également tenu à remercier les services d'urgence "qui mettent leur propre vie en danger" pour aider la population. En effet, parmi les 24 victimes recensées à ce jour, trois étaient des pompiers.

Les incendies sont courants en Australie au printemps et en été. Cette saison, ceux-ci sont toutefois particulièrement précoces et virulents, en raison notamment de conditions encore plus propices aux feux du fait du réchauffement climatique.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.