Accéder au contenu principal

En Libye, les forces pro-Haftar affirment être entrées dans Syrte

Une route menant à Syrte, ville libyenne située à 450 kilomètres à l'est de Tripoli.
Une route menant à Syrte, ville libyenne située à 450 kilomètres à l'est de Tripoli. Mahmud Turkia, AFP

Lundi, les forces du maréchal Khalifa Haftar ont annoncé être entrées dans la ville de Syrte, jusque-là aux mains des forces du Gouvernement d'union nationale (GNA), basé à Tripoli. 

Publicité

Les forces du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est de la Libye, ont annoncé lundi 6 janvier être entrées dans la ville de Syrte (450 km à l'est de Tripoli), jusque-là sous le contrôle des forces du gouvernement d'union nationale (GNA), basé à Tripoli et reconnu par l'ONU.

"Une attaque bien planifiée"

"Le commandant en chef a décidé de mener une attaque bien planifiée et préventive, et en moins de trois heures, nous étions au cœur de Syrte", a déclaré Ahmed al Mismari, porte-parole de l'Armée nationale libyenne (ANL), qui rassemble les hommes d'Haftar.

Avant d'annoncer la prise de Syrte, l'ANL a indiqué avoir conquis plusieurs secteurs autour de la ville, dont celui de l'aéroport.

Dans un communiqué publié plus tôt, les forces pro-Haftar avaient affirmé avoir pris le contrôle de l'aéroport d'al-Gordabiya, après que "la force armée chargée de protéger l'aéroport se soit rendue".

>> À lire aussi : qui sont les soutiens du maréchal Haftar ?

Un habitant du centre-ville, joint par Reuters au téléphone, a dit avoir vu des convois de l'ANL à Syrte-même. "Ils contrôlent de vastes secteurs de la ville désormais. On entend aussi des coups de feu", a-t-il précisé.

Les forces du GNA n'ont pu être jointes dans l'immédiat.

Avec AFP et Reuters
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.