Accéder au contenu principal

Radio France: la grève continue, avant de nouvelles discussions

Publicité

Paris (AFP)

La grève contre le plan d'économies à Radio France est entrée lundi dans son 35e jour, avant de nouvelles discussions prévues cette semaine entre la direction et les syndicats, qui campent pour le moment sur leurs positions.

La grève lancée le 25 novembre par les syndicats du groupe public avait repris le 31 décembre, après une pause pendant les vacances de Noël, alors qu'elle avait déjà presque égalé la durée de la grève historique de 2015 (qui avait duré 29 jours consécutifs). La CGT a déposé un nouveau préavis de grève illimitée après cette trêve, relançant le mouvement en pleine Saint-Sylvestre.

L'objectif reste inchangé: obtenir le retrait d'un plan présenté par la direction qui prévoit 60 millions d'euros d'économies et 299 suppressions de postes (avec 76 créations de postes en parallèle).

Si la mobilisation est peu audible sur les antennes depuis la reprise du mouvement, la grève a conduit à l'annulation la semaine dernière de plusieurs concerts, alors que le plan d'économies prévoit la suppression d'un tiers des effectifs du choeur de Radio France, ce qui en fait l'une des structures les plus touchées par les réductions de postes.

Pour la première fois depuis le 20 décembre, une assemblée générale du personnel s'est tenue ce lundi à la Maison de la radio, lors de laquelle l'appel à la grève de la CGT a été reconduit.

Les discussions ont surtout été consacrées à des appels à renforcer la mobilisation, avant une nouvelle réunion syndicats/direction mercredi et la journée nationale interprofessionnelle de mobilisation prévue jeudi contre la réforme des retraites.

"Si on ne pousse pas très fort maintenant pour faire reculer la direction (...), ça va être compliqué", et "l'enjeu c'est d'arriver à remettre les gens en grève, et de voir avec les autres organisations syndicales si elles sont prêtes à déposer à nouveau elles aussi un préavis", a estimé un représentant de la CGT.

Par ailleurs, plusieurs pétitions en ligne ont été lancées, dont la principale, "Radio publique en danger", s'approche des 190.000 signataires. Une autre, pour la défense du choeur de Radio France, a obtenu 18.000 soutiens. Un concert de soutien aux grévistes, "Micro Rouge", est prévu le 14 janvier à Paris.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.