Accéder au contenu principal

L'équipe du "Joker" n'a pas voulu aller plus vite que la musique

Publicité

Los Angeles (AFP)

L'équipe du "Joker" n'a pas voulu aller plus vite que la musique: première compositrice à remporter seule un Golden Globe, l'Islandaise Hildur Gudnadottir avait écrit le thème du film avant le tournage, ce qui a permis à la star Joaquin Phoenix de se l'approprier pour en faire un outil au service de son jeu d'acteur.

Le recours à cette technique, relativement rare, a permis au réalisateur américain Todd Phillips et aux acteurs de s'inspirer de ce thème musical, ténébreux et dominé par un violoncelle abrasif (l'instrument de prédilection de la compositrice) "alors même qu'ils étaient en train de tourner", a expliqué Hildur Gudnadottir ce week-end à l'AFP.

"Merci Joaquin pour avoir rendu mon travail si facile avec cette performance spectaculaire et incroyable, c'est hallucinant", a-t-elle lancé dimanche soir à Los Angeles en recevant sa récompense, avant même de savoir que le comédien serait lui-même sacré "meilleur acteur" par les Golden Globes pour son rôle d'anti-héros déchiré et violent.

"La musique a ainsi pu avoir une grande influence sur les performances" de Joaquin Phoenix, a déclaré à l'AFP la jeune femme de 37 ans, qui a privilégié des rythmes simples rappelant des pulsations cardiaques.

"Beaucoup de ses mouvements, de ses allées et venues, sont directement tirées de la musique", a-t-elle ajouté, citant notamment une scène durant laquelle le Joker, qui vient de commettre un crime sanglant, trouve refuge dans des toilettes publiques où il se lance dans des pas de danse inattendus et profondément dérangeants.

Improvisée par Joaquin Phoenix, cette scène mémorable était accompagnée par la musique de Mme Gudnadottir, qui était diffusée en direct sur la plateau pendant le tournage.

"Notre dialogue ne passait pas par les mots, nous n'avons jamais eu de conversation à ce sujet. Mais il a vraiment réussi à interagir avec la musique elle-même", a expliqué la musicienne.

"C'est une formidable façon de collaborer. Je pense que c'est vraiment beau et naturel quand tous les éléments d'un film se développent de concert".

- "Méfiance à l'égard des femmes" -

Ce lien particulier entre la musique, la compositrice et la star du "Joker" vont encore ajouter à la légende du film, qui a suscité autant d'enthousiasme que de controverses.

Joaquin Phoenix est à ce stade l'un des favoris pour la course aux Oscars où l'Islandaise, déjà titulaire d'un Emmy Award pour la bande-son de la série "Chernobyl", pourrait encore faire parler d'elle.

Après deux décennies passées à composer des musiques de film, Hildur Gudnadottir veut voir dans son succès un changement dans l'attitude de l'industrie du cinéma vis-à-vis des femmes et de leurs compétences professionnelles.

Jusqu'à présent, la seule compositrice primée par les Golden Globes a été Lisa Gerrard pour la musique de "Gladiator" en 2001, mais elle avait partagé sa récompense avec le monstre sacré Hans Zimmer.

"J'avais senti une certaine méfiance à l'égard des femmes au cours de la dernière décennie quand il s'agissait de de grands projets", a dit Mme Gudnadottir dimanche à la presse.

"Mais je crois que j'ai beaucoup bénéficié de tout ce qui a contribué à attirer l'attention sur la place des femmes dans l'industrie depuis deux ans", a-t-elle souligné, estimant que "les gens sont un peu plus disposés à leur faire confiance aujourd'hui".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.