Accéder au contenu principal

Procès Weinstein: la défense demande un report, le juge refuse

Publicité

New York (AFP)

Les avocats d'Harvey Weinstein ont demandé mardi, sans succès, un report du procès du producteur de cinéma à New York, estimant que son inculpation lundi à Los Angeles pour d'autres faits rendait impossible la désignation d'un jury équitable.

Au deuxième jour de ce procès ultra-médiatisé, l'avocat Arthur Aidala a estimé que les nouvelles accusations d'agressions sexuelles sur deux femmes, annoncées par le procureur de Los Angeles le jour même de l'ouverture du procès new-yorkais, étaient "sans précédent" et "incroyablement préjudiciables" pour M. Weinstein.

Il a estimé que cela constituait "un cadeau de Noël" pour l'accusation, et rendait impossible qu'un jury "équitable et impartial" puisse être sélectionné dans ces conditions.

Mais le juge James Burke a refusé sa demande, répondant que tout accusé était "présumé innocent" et que cela serait expliqué aux jurés.

Il n'a pas exclu de modifier le questionnaire qui sera soumis aux jurés potentiels, si la défense voulait y rajouter des questions après l'inculpation en Californie.

La pré-sélection des jurés dans ce procès censé durer au moins six semaines doit commencer mardi, et pourrait prendre deux semaines.

Quelque 120 jurés potentiels étaient attendus dès mardi pour une première pré-sélection.

Le juge a indiqué qu'il espérait que les plaidoiries d'ouverture se tiendraient le 22 janvier.

Dans le cadre du procès new-yorkais, Harvey Weinstein est accusé d'avoir agressé sexuellement une assistante de production, Mimi Haleyi, dans son appartement new-yorkais en juillet 2006.

Il est aussi mis en cause pour le viol présumé d'une autre femme, demeurée anonyme, en mars 2013, dans une chambre d'hôtel, également à New York.

Parallèlement à ce procès, il a été inculpé lundi à Los Angeles pour le viol d'une femme dans une chambre d'hôtel de Beverly Hills le 18 février 2013, ainsi que pour avoir agressé sexuellement une autre femme le lendemain.

Plus de 80 femmes ont, à ce jour, accusé publiquement Harvey Weinstein de harcèlement ou d'agression sexuelle. La plupart des faits allégués sont prescrits.

Vétu d'un costume gris anthracite, l'ancien magnat de Hollywood a été sèchement réprimandé par le juge James Burke à l'audience mardi pour avoir utilisé son téléphone durant les débats.

"Ca a été un problème à chaque audience", s'est emporté le magistrat, le menaçant d'ordonner son placement en détention provisoire. "Est-ce que c'est vraiment comme ça que vous voulez finir en prison (...), pour des textos?"

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.