Accéder au contenu principal

Réforme des retraites : mobilisation en baisse pour la 4e journée de manifestations interprofessionnelles

Cortège de la CGT qui manifeste à Paris, le 9 janvier 2020, contre la réforme des retraites.
Cortège de la CGT qui manifeste à Paris, le 9 janvier 2020, contre la réforme des retraites. © Alain Jocard, AFP

Pour la quatrième journée de mobilisation contre la réforme des retraites, 452 000 personnes ont défilé en France, dont 56 000 à Paris, selon les estimations du ministère de l'Intérieur. La CGT avance de son côté le chiffre de 1,7 million de manifestants dans tout le pays.  à l'appel de plusieurs syndicats. Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté en région. À Paris, le cortège s'est élancé en début d'après-midi, comptant 44 000 personnes selon le cabinet Occurrence, plus de 370 000 selon la CGT. Suivez en direct cette 36e journée de grève.

Publicité
  • Ce jeudi a marqué la quatrième journée de mobilisation interprofessionnelle et le 36e jour de grève contre la réforme des retraites. À Paris, le cortège s’est élancé à 14 heures de la place de la République et les premiers manifestants sont arrivés à 16 h 30 place de l'église Saint-Augustin, dans le 8e arrondissement.
     
  • La CGT, FO, la CFE-CGC, la FSU, Solidaires, l’UNEF et l’UNL avaient appelé à manifester pour demander "le retrait du projet de réforme [et] pour ouvrir des négociations constructives afin d’améliorer le régime actuel".
     
  • Au total, 452 000 personnes ont défilé dans le pays, dont 56 000 à Paris, a annoncé le ministère de l'Intérieur – un recul par rapport à la première journée de mobilisation le 5 décembre et à celle du 17 décembre. La CGT a pour sa part décompté 1,7 million de manifestants dans toute la France.
  • En fin de journée, des violences ont éclaté dans la capitale, causant des dégradations de commerces et de mobiliers urbains. La préfecture de police de Paris a annoncé l'interpellation de 27 personnes.
     
  • Pour le 36e jour de grève à la SNCF – la plus longue de l'histoire –, le taux de grévistes a bondi à 32,9 %, avec 60 % des TGV, 40 % des TER et un tiers des Transilien en circulation. Le trafic RATP est également resté "fortement perturbé".
     
  • Dans l'Éducation nationale, 18,81 % des personnels étaient en grève en primaire et 16,49 % dans les collèges et lycées selon le ministère – respectivement 40 % et 50 % selon les syndicats.
     
  • Les professions libérales sont venues grossir les rangs des manifestants : avocats, médecins, kinésithérapeutes, infirmières.
  • L'intersyndicale – formée par la CGT, FO, la CFE-CGC, la FSU, Solidaires et des organisations de jeunesse – appelle à de nouvelles actions les 14, 15 et 16 janvier. "Les modalités seront précisées samedi soir en fonction de la réussite du (samedi) 11", nouvelle date de mobilisation interprofessionnelle, a précisé Eric Beynel, porte-parole de Solidaires, après plus de quatre heures de réunion au siège de FO.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.