Accéder au contenu principal

La Bourse de Paris, rassurée par la géopolitique, repart en avant (+0,19%)

Publicité

Paris (AFP)

La Bourse de Paris a tiré parti jeudi (+0,19%) de l'apaisement de la situation au Moyen-Orient, après des propos de Donald Trump qui ont rassuré, ce qui lui a permis de signer un nouveau plus haut en séance.

L'indice CAC 40 a progressé de 11,55 points à 6.042,55 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,1 milliards d'euros, après être monté jusqu'à 6.071,66 points, un nouveau plus haut depuis le 20 juillet 2007. La veille, il avait terminé en légère hausse (+0,31%).

Le marché a continué de profiter de "la détente des tensions géopolitiques" entre Washington et Téhéran, ainsi que de "la baisse des prix de l'énergie avec un pétrole en chute libre depuis hier", ce qui est perçu pour l'instant comme un facteur positif, a souligné auprès de l'AFP Alexandre Baradez, analyste chez IG France.

Le spectre d'une confrontation de grande ampleur entre les Etats-Unis et l'Iran semblait en effet s'éloigner à court terme, le président américain n'ayant pas évoqué mercredi de riposte militaire à la République islamique, mais uniquement des sanctions économiques, après des tirs de missiles iraniens sur des bases abritant des soldats américains en Irak.

Quant à la confirmation de la signature d'un accord commercial de phase un entre la Chine et les Etats-Unis, si elle "n'est pas un catalyseur fort" dans la mesure où elle était déjà actée par le marché, "cela entretient le mouvement" haussier, a estimé M. Baradez.

Le ministère chinois du Commerce a confirmé jeudi que le vice-Premier ministre Liu He se rendrait à Washington du 13 au 15 janvier pour signer l'accord préliminaire conçu comme une trêve dans la guerre commerciale sino-américaine.

Les statistiques du jour ont été en revanche "mitigées sur l'Europe avec pour l'Allemagne un chiffre de production industrielle un peu meilleur qu'attendu" mais qui a été contrebalancé par des données plus décevantes sur les exportations, a poursuivi le spécialiste.

La production industrielle allemande a rebondi en novembre (+1,1%) tandis qu'une baisse des exportations a plombé l'excédent commercial.

En Chine, les prix à la consommation ont continué à augmenter le mois dernier, poussés par le doublement sur un an du prix du porc, pour culminer à +4,5% sur un an, comme en novembre.

Le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney a par ailleurs confirmé jeudi qu'"il y a un débat au sein du comité de politique monétaire sur les mérites relatifs d'une relance de court terme pour renforcer les attentes de reprise de la croissance britannique et de l'inflation", une déclaration qui a été jugée accommodante par le marché.

Les députés britanniques doivent donner ce jeudi leur feu vert au Brexit prévu le 31 janvier.

- Sodexo ferme la marche du CAC 40 -

Sodexo a été relégué en queue du CAC 40 (-6,29% à 100,50 euros) en raison notamment de la baisse de son activité en Amérique du Nord, zone comptant pour environ 45% de son chiffre d'affaires.

Air France-KLM a avancé de 4,03% à 9,82 euros, porté par la hausse de son trafic passagers (+0,8%) en décembre par rapport au même mois de 2018.

DBV Technologies a bondi de 14,17% à 23,04 euros, soutenu par des résultats "positifs" d'une étude de long terme sur son produit phare contre l'allergie à l'arachide Viaskin Peanut.

Ipsen a souffert (-4,50% à 78,60 euros) d'un abaissement de sa recommandation à "conserver" contre "acheter" auparavant par Jefferies.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.