Accéder au contenu principal

Dsquared2 et Zegna lancent la Fashion week de Milan

Publicité

Milan (AFP)

Dsquared2, la marque des jumeaux canadiens Dean et Dann Catten, et la maison italienne Ermenegildo Zegna ont donné vendredi soir le coup d'envoi de la "semaine de la mode" hommes de Milan qui présente un calendrier rallongé grâce au retour de plusieurs griffes.

La Fashion week milanaise, qui prend le relais de celle de Londres, s'achèvera mardi midi avec le poids lourd Gucci, avant de passer la main à Paris.

Dsquared2, qui fête ses 25 ans, a présenté une collection renouant avec son ADN : cuir et denim.

Les mannequins avaient des airs de cow-boys et cow-girls, avec leurs chemises à carreaux, leurs jeans ou pantalons en cuir agrémentés pour certains de longues franges. La femme Dsquared2 porte aussi des mini-shorts ou des robes corsetées ultra courtes, avec des escarpins et des mini-bas montant jusqu'aux genoux.

Sur les airs de "We are family", chantés par trois des Sister Sledge, une rétrospective photo a rendu hommage au travail des frères Catten, dont le style a séduit nombre de stars, de Ronaldo à Beyoncé.

Les fashionistas ont ensuite rejoint un bâtiment industriel où Ermenegildo Zegna a présenté une collection tout en élégance, dans un esprit "sartorial" fonctionnel.

Les mannequins ont défilé au milieu de milliers de rubans issus de rebuts de tissus de Zegna, une installation de l'artiste Anne Patterson témoignant de l'engagement de la marque vers un développement plus durable.

"50% de cette collection est faite à partir de tissus recyclés", a expliqué à l'AFP le directeur artistique de Zegna, Alessandro Sartori.

pendant cette Fashion week, 77 collections pour l'automne-hiver 2020-2021 seront présentées dans le calendrier officiel, dont 26 via des défilés, contre 52 en janvier 2018 (27 défilés).

Gucci, Salvatore Ferragamo et N°21, qui avaient opté depuis plusieurs saisons pour des défilés mixtes pendant la Semaine femmes, ont décidé d'organiser de nouveau des défilés séparés et de revenir dans le calendrier hommes.

Au lieu de se terminer lundi soir, Milan prolongera ainsi les festivités jusqu'à mardi midi.

La Camera della moda (Chambre de la mode italienne) avait "lutté ces dernières années" pour mobiliser les marques et faire retrouver à la Fashion Week sa durée initiale, perdue depuis juin 2017, a rappelé son président Carlo Capasa.

- Invasion britannique -

"Les défilés séparés et la semaine plus longue témoignent du fait que le monde de l'habillement et des accessoires pour hommes est en pleine croissance", a analysé pour l'AFP Stefania Saviolo, directrice du centre de la mode à l'université Bocconi à Milan.

Conséquence: "il lui faut plus de visibilité", note-t-elle, en évoquant un secteur marqué par de nombreuses innovations, l'émergence et le développement de nouvelles marques, sur fond de "contamination forte entre l'habillement formel (qui est en recul) et informel", avec des incursions du street wear, sportswear, la mode des doudounes, des sneakers et de l'habillement technique.

Selon Euromonitor International, le chiffre d'affaires mondial de la mode hommes a progressé de 4,5% en 2019, soit un peu plus que la mode femmes (+4,3%). Le seul prêt-à-porter de luxe masculin a augmenté de 3,4%.

Parmi les autres poids-lourds présents durant cette Fashion week, on peut citer Armani, Dolce & Gabbana (qui défile comme à son habitude hors calendrier), Fendi et Prada, qui effectue son retour après une escale à Shanghaï.

Egalement de nouveau dans le calendrier: MSGM, qui avait défilé à Florence en juin, ou Iceberg, après trois saisons à Londres.

A contre-tendance, Versace sera en revanche absent, ayant opté pour un défilé mixte en février lors de la Semaine femmes.

Parmi les nouveautés de cette saison: une collaboration avec le British Fashion Council (BFC).

"Une partie de la London Fashion Week va venir à Milan", a expliqué M. Capasa, en évoquant une initiative "très innovante" qui montre "la force d'attraction de Milan en ce moment".

"C'est aussi un message que nous envoyons en plein Brexit: nous, en tant qu'entreprises de mode, voulons que nos pays continuent à collaborer", a-t-il affirmé.

Figurent notamment au programme des "London Show Rooms", avec des designers émergents britanniques et italiens, et un défilé de A-Cold-Wall, marque du créateur anglais Samuel Ross.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.