Accéder au contenu principal

Christian Estrosi officialise sa candidature à la mairie de Nice

Publicité

Nice (AFP)

Le maire sortant de Nice Christian Estrosi (LR) a annoncé dimanche sur les réseaux sociaux sa candidature aux prochaines élections municipales, au cours desquelles il briguera un troisième mandat.

"Vous êtes vraiment l'essentiel de ce qui a guidé mon action pour Nice. Alors, je vous propose de continuer ensemble. Je serai candidat à l'élection municipale de Nice des 15 et 22 mars prochains. L'essentiel, c'est vous", écrit M. Estrosi dans une déclaration publiée sur Twitter, Instagram, Facebook et Youtube sous la forme d'une courte vidéo où des Niçois sont également appelés à témoigner.

"Le maire tenait à s'adresser directement aux Niçois", explique-t-on dans l'entourage de l'élu, en précisant qu'un courrier sera envoyé dès aujourd'hui, sous forme électronique, et dans les boîtes aux lettres à partir de lundi. Un meeting de lancement de campagne sera par ailleurs organisé dimanche 19 janvier. L'identité de ses colistiers sera connue ultérieurement.

Elu maire de Nice pour la première fois en 2008, M. Estrosi avait été réélu en 2014, avant de laisser sa place de maire à son premier adjoint, Philippe Pradal, en juin 2016, loi sur le cumul des mandats oblige. Il avait récupéré son fauteuil de maire le 15 mai 2017, moins d'un an plus tard, en abandonnant son poste de président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

Soutenu par Les Républicains, Christian Estrosi aura notamment pour rivaux le candidat du Rassemblement national, l'élu régional Philippe Vardon, et deux candidats de la gauche, qui part en ordre dispersé et sans l'appui des écologistes, qui ont décidé de constituer leur propre liste. Le député LREM de la 3e circonscription des Alpes-Maritimes, Cédric Roussel, a également fait acte de candidature.

Le 14 novembre, Eric Ciotti, député LR de la 1e circonscription du même département, avait finalement renoncé à se lancer dans la course à la mairie après avoir un temps envisagé d'affronter dans un duel fratricide son ancien mentor Christian Estrosi, dont il avait été assistant parlementaire.

Christian Estrosi, 64 ans, ancien champion de moto, avait été lancé en politique par son beau-père au temps de Jacques Médecin.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.