Accéder au contenu principal
Focus

Rue et camps de fortune : des salles d’attente pour des milliers de demandeurs d’asile à Paris

Décembre 2019: un campement de demandeurs d'asile à Porte de la Chapelle, Paris. Plus de 1 500 personnes y vivent dans des conditions sanitaires et sécuritaires déplorables.
Décembre 2019: un campement de demandeurs d'asile à Porte de la Chapelle, Paris. Plus de 1 500 personnes y vivent dans des conditions sanitaires et sécuritaires déplorables. © France 24

Après l'évacuation du camp de la porte de la Chapelle, dans le nord de Paris, en novembre 2019, l'État a promis de démanteler les autres campements de demandeurs d'asile en France. Les places créées en centre d'hébergement ont été doublées et en tout, le dispositif d'accueil compte plus de 108 000 places. Pourtant les campements persistent, notamment en Île-de-France. Dans ceux de la porte d'Aubervilliers et de la porte de la Villette, autour de la capitale, plusieurs milliers de personnes vivent dans des conditions déplorables. Reportage de Taline Oundjian.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.