Accéder au contenu principal

Forum du gaz de la Méditerranée orientale: la France souhaite adhérer (ministère égyptien)

Publicité

Le Caire (AFP)

La France a demandé à rejoindre le Forum du gaz de la Méditerranée orientale lors d'une réunion ministérielle du groupe au Caire, a indiqué jeudi le ministère du Pétrole égyptien.

"La France a officiellement demandé à rejoindre le Forum du gaz de la Méditerranée orientale", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Selon le texte, les Etats-Unis, représentés par leur vice-ministre adjoint de l'Energie, ont eux demandé à devenir "observateurs permanents" de ce groupe.

Tarek el-Molla, ministre égyptien du Pétrole, a salué les démarches française et américaine et déclaré qu'elles devaient être approuvées par les membres fondateurs du Forum.

En janvier 2019, les ministres de l'Energie égyptien, jordanien, palestinien, israélien, chypriote, grec et italien avaient annoncé la création du Forum du gaz de la Méditerranée orientale, une organisation chargée de veiller, depuis son siège au Caire, au respect du droit international dans la gestion des ressources gazières de chacun.

Les autorités égyptiennes avaient précédemment indiqué que le Forum serait à terme ouvert à d'autres pays de la région.

Durant cette troisième réunion ministérielle jeudi au Caire, les pays membres ont paraphé un premier accord fondant officiellement le Forum. Cet accord sera prochainement "présenté à l'Union européenne (...) pour s'assurer qu'il est conforme au droit européen", a précisé le ministère égyptien dans son communiqué.

Ces annonces interviennent après que l'Egypte a annoncé mercredi avoir commencé à recevoir du gaz naturel d'Israël, qui sera liquéfié et exporté en Europe dans le cadre d'un accord entre les deux pays évalué à 13,3 milliards d'euros.

L'Egypte ambitionne via cet accord de devenir un "hub" régional dans le secteur du gaz.

Les récentes découvertes de gaz naturel en Méditerranée orientale ont conduit plusieurs pays à multiplier les partenariats stratégiques, comme l'Egypte et Israël, mais ont parfois donné lieu à des tensions sur les droits et les frontières maritimes.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.