Municipales/Perpignan: visite gouvernementale de soutien au candidat LREM face au RN

Publicité

Perpignan (AFP)

La ministre du Travail Muriel Pénicaud et la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye ont apporté vendredi à Perpignan leur soutien au candidat LREM aux municipales, notamment confronté à l'ambition du RN de conquérir cette ville avec Louis Aliot.

"On vient sur les sujets d'apprentissage et de formation, mais aussi pour soutenir Romain Grau", a déclaré Mme Penicaud lors d'un point de presse après la visite du centre de formation d'apprentis de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat à Rivesaltes, près de Perpignan.

"Perpignan souffre, mais a des atouts, et il faut donner des moyens aux Perpignanais d'avoir un développement économique, des moyens efficaces de lutter contre le chômage, d'avoir une ville plus apaisée", a-t-elle ajouté.

"Évidemment il y a des enjeux particuliers, politiques, à la veille des élections municipales dans ce territoire, nous venons soutenir un candidat ici contre le Front national (sic)" a fait écho Mme Ndiaye.

"Il y a un taux de chômage ici supérieur à la moyenne nationale, beaucoup de difficultés économiques, donc il faut qu'on mette notre énergie, et les présences gouvernementales permettent parfois d'accélérer des choses", a-t-elle relevé.

Avec ses 122.000 habitants, Perpignan est la plus grande ville que le Rassemblement national espère prendre aux prochaines municipales. Le député des Pyrénées-Orientales et ex-compagnon de Marine Le Pen, Louis Aliot, 50 ans, s'y présente sans étiquette face à une droite et une gauche divisée.

"Au moment où j’accueille républicainement dans ma circonscription @murielpenicaud et @SibethNdiaye, les chiffres du chômage grimpent dans le 66 : +0,7%...Quel symbole d’échec pour ce gouvernement! Mais cette visite est d’abord électorale au chevet du candidat @enmarchefr!", a réagi M. Aliot dans un tweet, le montrant serrant la main de Mme Pénicaud à son arrivée.

Présent lors du point de presse de Mmes Pénicaud et Ndiaye, le candidat LREM, un camarade de promotion du président Emmanuel Macron à l'ENA, est un ancien adjoint du maire sortant LR Jean-Marc Pujol, candidat à sa réélection.

A droite, un autre de ses ex-adjoints, Olivier Amiel, trésorier départemental des Républicains, est aussi dans la course, face, à gauche, à une liste rassemblant Verts, socialistes et radicaux de gauche, et une autre réunissant LFI, PCF et NPA.