Accéder au contenu principal

NBA: Milwaukee sans rival à l'Est, New Orleans et Ingram se vengent du Jazz

Publicité

Los Angeles (AFP)

Les Bucks ont poursuivi leur irrésistible marche en avant en tête de la conférence Est aux dépens de Boston, jeudi lors d'une soirée NBA marquée par la folle fin de match fatale à Utah à New Orleans.

. Milwaukee rouleau-compresseur pressé

Battus chez les Celtics fin octobre, les Bucks ont pris leur revanche plus aisément que ne l'indique le score final (128-123), pour accentuer leur domination en tête de la conférence Est.

Leur bilan (37 victoires, 6 défaites) est tout simplement le meilleur de l'histoire de la franchise à ce stade de la saison. Même l'équipe menée par la légende Kareem Abdul-Jabbar, sacrée en 1971, n'était pas partie aussi vite.

Contre les C's (troisièmes à l'Est), où Kemba Walker a réussi 40 points, l'avance a culminé à vingt longueurs jusqu'au troisième quart-temps, avant que les Bucks ne lèvent le pied, certes dangereusement.

Giannis Antetokounmpo a comme d'habitude été leur homme fort, avec 32 points, 17 rebonds et 7 passes, bien épaulé par l'étonnant remplaçant Donte DiVicenzo, auteur de 19 points, symbole d'un banc à la hauteur.

. Denver au finish à Golden State

A San Francisco, ce sont des Nuggets aux deux visages, apathiques en première période, orgueilleux par la suite, qui ont eu le dernier mot face aux Warriors (134-131) après prolongation. Un troisième succès de rang qui leur permet de rester seul dauphin des Lakers à l'Ouest.

En l'absence de Jamal Murray, victime d'une grosse entorse à la cheville gauche la veille, Will Barton a présidé à leurs destinées (31 pts), aidé par le remplaçant Malik Beasley (27 pts), tandis que l'intérieur Nikola Jokic a alterné le bon (23 pts, 12 rbds, 8 passes) et le mauvais (8 balles perdues).

Pour les Warriors, qui ont offert de belles phases collectives, l'issue est dure avec cette dixième défaite consécutive.

. La promenade des Clippers

L.A. a passé une soirée tranquille contre Orlando (122-95), qui restait pourtant sur un exploit la veille contre les Lakers sur ce même parquet du Staples Center. La 29e victoire des Clippers (pour 13 revers) les ramène à la 3e place.

En l'absence de Paul George, toujours blessé aux ischio-jambiers, Kawhi Leonard a été prolifique avec 32 points (à 12/20, 5 passes, 5 rbds) en 30 minutes, bien secondé par l'indispensable 6e homme Montrezl Harrell (21 pts).

Côté Magic, Evan Fournier, ménagé la veille pour un souci à un quadriceps, a réussi 15 points (4 rbds, 2 passes).

. Ingram fait valser le Jazz

Encore une fin de match folle entre Utah et New Orleans, dix jours après la victoire du Jazz (128-126) au bénéfice d'une faute non sifflée contre Rudy Gobert sur la dernière action de Brandon Ingram. Là encore, les Pelicans ont cru que les arbitres s'acharnaient sur eux quand le Français a obtenu deux lancers francs généreux à 0.1 seconde du terme, pour en convertir un et arracher la prolongation.

Un répit de courte durée car New Orleans, dans le sillage de l'intenable Ingram, auteur de 5 de ses 49 points (à 15/25 aux shoots) dans le temps supplémentaire, a fini par venir à bout de Utah (138-132), privé d'une 11e victoire de rang.

Ce succès confirme le regain de forme de NOLA, 7 victoires en 10 matches et désormais 12e à l'Ouest, avant les grands débuts prévus mercredi prochain du rookie Zion Williamson.

Côté Jazz, 4e à l'Ouest, Donovan Mitchell a livré un superbe duel avec Ingram, finissant à 46 points (record personnel égalé) dont 31 en seconde période. Gobert a été très présent avec 17 points, 14 rebonds, 4 passes, 3 contres, mais ses six fautes l'ont empêché de peser dans la prolongation.

. Les Frenchies

Le meneur Frank Ntilikina a fait ce qu'il a pu en sortie de banc (2 pts, 6 passes, 2 interceptions, 1 contre) lors de la lourde défaite des Knicks à domicile face à Phoenix (121-98). Côté Suns, Elie Okobo a peu contribué (3 pts, 2 interceptions, 1 passe, 1 rebond).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.