Accéder au contenu principal

Coupe d'Europe: Clermont-Racing 92 et Toulouse-Ulster en quart

Publicité

Paris (AFP)

Avant de laisser la place au Tournoi des six nations, la phase de poules de Coupe d'Europe a livré dimanche ses derniers secrets et les affiches des quarts de finale: côté français, Clermont accueillera le Racing et Toulouse recevra l'Ulster début avril.

Les deux autres affiches opposeront le week-end des 3, 4 et 5 avril le Leinster aux Saracens, dans un remake de la dernière finale gagnée par les Sarries, et Exeter à Northampton pour un duel 100% anglais.

A deux semaines du France-Angleterre en première journée du Six nations, le 2 février, cinq rencontres opposaient ce week-end clubs français et anglais. Résultat: avantage Angleterre avec trois victoires à deux.

Mais qu'elles sont importantes, les deux victoires des pensionnaires du Top 14, qui permettent à Clermont et à Toulouse de ramener le quart à la maison.

Samedi, l'ASM avait fait sa part du travail en s'imposant en banlieue de Londres chez les Harlequins, déjà éliminés (26-19). Les Auvergnats ont ensuite attendu pour connaître leur programme en quart et c'est au final une défaite du Racing qui leur permet d'accueillir à Michelin... les Racingmen.

Des Ciel et Blanc qui ont bien cru dimanche réaliser l'exploit d'une victoire chez les Saracens, champions d'Europe et d'Angleterre en titre. Mais les Sarries, en voie de disparition après l'officialisation samedi de leur relégation administrative pour dépassement du plafond salarial, ont joué la bonne partition à domicile.

Condamnés à la deuxième division, les Sarries d'Owen Farrell, Maro Itoje et des frères Vunipola peuvent donc conquérir à nouveau un titre continental après ceux de 2016, 2017 et 2019. Ils peuvent ainsi espérer égaler le record de quatre titres européens, co-détenu par le Leinster et Toulouse.

Dans ce contexte paradoxal, il sera intéressant d'observer l'état d'esprit et de forme des Sarries internationaux anglais lors du Tournoi, notamment pour le Crunch au Stade de France.

- Changer d'ère -

Au printemps, elles seront nombreuses, les équipes, à vouloir clore l'ère de domination des Saracens.

Solide à Ernest-Wallon contre Gloucester (35-14), le Stade Toulousain en fait évidemment partie. En prenant le bonus offensif avec cinq essais dont deux signés Romain Ntamack, Toulouse totalise le troisième meilleur compte de cette phase de poule avec six victoires en six rencontres, et 27 points.

Seul le Leinster, finaliste déçu l'an dernier, avec 28 points, et Exeter, avec 27 points mais une meilleure différence de points de match (+81 contre +77), font mieux que Toulouse.

Un essai, même non transformé, aurait permis à Toulouse d'être deuxième meilleure équipe et de s'assurer également une demi-finale à domicile en cas de victoire en quart. Avantage qu'auront donc le Leinster et Exeter.

Les deux autres défaites des Français contre des Anglais ce week-end étaient plus anecdotiques. Déjà éliminé, Lyon a craqué à domicile face à Northampton (36-24), finissant sa campagne avec une seule victoire contre Trévise. En deux saisons en Coupe d'Europe, le LOU, deuxième de Top 14, a perdu sept matches sur huit et n'a donc jamais gagné contre un anglo-saxon. La Rochelle a lui laissé son infime espoir de qualification s'envoler à Exeter (33-14).

Anecdotique aussi était la victoire de Montpellier contre le Connacht (35-29), juste une bonne note avant le retour à la réalité du championnat.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.