Accéder au contenu principal

Transferts: Toko-Ekambi prêté à Lyon jusqu'en juin

Publicité

Lyon (AFP)

L'Olympique lyonnais a officialisé lundi soir le prêt jusqu’au 30 juin de l’attaquant international camerounais Karl Toko Ekambi, 27 ans, en provenance de Villareal (Espagne).

Cette "mutation temporaire d’un montant de 4 millions d'euros est assortie d’une option d’achat de 11,5 millions d'euros" auxquel pourront s’ajouter un maximum de 4 millions de bonus ainsi qu’un intéressement de 15% sur la plus-value d’un éventuel futur transfert (50% si le transfert a lieu avant le 15 septembre 2020), précise le club de Ligue 1 dans un communiqué.

Ce recrutement permettra de renforcer l'effectif de l'OL, affaibli par les blessures, et de ménager les jeunes talents lyonnais, comme Rayan Cherki.

Formé au Paris FC, Karl Toko Ekambi a évolué en Ligue 2 au FC Sochaux de 2014 à 2016, avant de rejoindre le SCO d’Angers, club avec lequel il a inscrit 25 buts en deux saisons de Ligue 1 de 2016 à 2018.

A l’été 2018, il a rejoint Villareal, marquant 18 buts dès sa première saison. Elu en octobre dernier joueur du mois en Liga, Karl Toko Ekambi a disputé 62 rencontres avec le club espagnol, inscrits 25 buts, et délivré 10 passes décisives.

L’international camerounais a également remporté la Coupe d’Afrique des Nations en 2017 avec les Lions Indomptables et reçu, en 2018, le prix Marc-Vivien Foé, récompensant le meilleur joueur africain de Ligue 1.

L’arrivée de Karl Toko Ekambi "conforte l’ambition de l’Olympique Lyonnais, encore engagé dans les quatre compétitions, de se donner les moyens d’être au plus haut niveau dans cette deuxième partie de saison", souligne le club.

Le transfert de l'avant-centre camerounais est une bonne nouvelle pour Lyon, qui a perdu sa star offensive Memphis Depay et son prometteur milieu Jeff Reine-Adélaïde, tous deux gravement blessés à un genou.

En leur absence, l'entraîneur Rudi Garcia n'a pas hésité à lancer de jeunes pousses, comme Cherki (16 ans), qui a brillé samedi à Nantes (4-3) en Coupe de France (deux buts, deux passes et un penalty provoqué), ou le milieu Maxence Caqueret. Et il a souligné que l'émergence de ces jeunes talents pourrait pousser Lyon à ne pas recruter outre mesure.

"Tout entre en compte dans notre réflexion. Nous sommes encore en course sur tous les tableaux. (...) Nous avons beaucoup de matches, neuf en 27 jours", a réagi l'entraîneur Rudi Garcia lundi en conférence de presse, se disant heureux de bénéficier de "solutions en plus".

Le technicien a néanmoins convenu qu'il lui fallait gérer l'éclosion du jeune Rayan Cherki. "Je ne peux pas me permettre de faire jouer aux jeunes tous les matches et notamment un jeune qui paraît avoir plus que son âge physiquement comme Rayan. Ce serait dangereux pour son intégrité. Il a aussi une carrière à faire", a souligné Garcia.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.